Une seule paroisse : pour prier tous ensemble ! Enregistrer au format PDF

Vendredi 22 juin 2018 — Dernier ajout lundi 25 juin 2018
0 vote

Création de nouvelles paroisses

Communiqué de Mgr Denis Moutel :

Avec notre synode diocésain, dont nous avons célébré la clôture il y a un an, nous avons reçu un cadre durable pour l’action missionnaire de l’Église en notre diocèse. La cinquième partie des Actes du Synode apportait une réflexion « pour une organisation missionnaire » et nous envisagions en même temps une révision de l’aménagement pastoral de notre diocèse pour quelques cas particuliers. Après avoir recueilli l’avis des paroisses concernées et entendu le conseil presbytéral, le 14 juin 2018, suivant le canon 515 §2, j’annonce les décisions suivantes :

Les paroisses de Tréguier, La Roche-Derrien, Penvénan et Lézardrieux constitueront la nouvelle paroisse Saint Tugdual.

Les paroisses de Lannion et Pleumeur-Bodou constitueront la nouvelle paroisse de Lannion-Pleumeur-Bodou. Le relais de Trégastel (Pleumeur-Bodou) sera rattaché à la paroisse de Perros-Guirec.

Les paroisses de Mûr-de-Bretagne et Uzel constitueront la nouvelle paroisse de Mûr-Uzel. Ces décisions prendront effet au 1er septembre 2018 et feront l’objet d’un décret.

Le 15 juin 2018
Denis MOUTEL
Évêque de Saint-Brieuc et Tréguier

communiqué officiel

nos paroisses

L’Équipe de la Communauté pastorale, les 4 Equipes d’Animation pastorale et les 4 Comités économiques se sont réunis le 22 juin :

Une messe nous a d’abord rassemblés autour de notre curé, l’abbé Guillaume, et de l’abbé Hervé Le Vezouet, vicaire général. Nous y avons particulièrement invoqué l’Esprit Saint.

Puis, l’abbé Guillaume a présenté la genèse du projet de rassemblement de nos paroisses et le père Hervé Le Vézouet a expliqué que ces créations de nouvelles paroisses répondaient aux besoins de la vie ecclésiale pour faire au mieux avec nos moyens. Deux autres paroisses du diocèse ont demandé, comme nous, à mutualiser leurs moyens.

"Nous avons tous lu avec attention les Actes du synode diocésain, promulgués voici un an et le dernier chapitre intitulé « Schéma d’organisation pour une organisation missionnaire ». Mgr Moutel nous livre là une « feuille de route » destinée à surmonter les difficultés auxquelles est confrontée notre Église diocésaine et que nous avons tous sous les yeux : communautés plus restreintes dans une société de plus en plus indifférente sinon hostile, prêtres moins nombreux exerçant leur ministère sur des territoires de plus en plus vastes, souci d’attirer et de retenir les jeunes et les jeunes foyers dans nos célébrations et nos catéchèses…

Celles et ceux qui, comme moi, ont représenté notre Communauté Pastorale dans les assemblées synodales, ont constaté que nous avions la chance, par rapport à de nombreuses paroisses, d’avoir déjà bien avancé sur ce chemin. La Communauté Pastorale que notre évêque envisage, nous la vivons depuis déjà presque 10 ans. Nous avons mis en commun pas mal d’éléments de la vie pastorale avec une accentuation durant les 12 derniers mois.

Nous pouvons donc envisager l’avenir avec sérénité et nous réjouir de voir que l’Église sait s’adapter à l’évolution de la société. Elle mutualise les moyens, révise le découpage territorial, en même temps (et parfois avant) les autorités politiques.

Si les fidèles sont moins nombreux, ils sont plus ancrés dans leur foi, une foi qui sort réconfortée des célébrations communautaires. Ces dernières mettent en lumière les richesses et les talents, souvent peu visibles s’ils sont dispersés dans nos paroisses. Or, « la lumière ne doit pas être mise sous le boisseau » nous dit l’Évangile ; elle doit être vue de tous.

« Vous êtes le sel de la terre » : dans une pâte humaine de plus en plus lourde, à nous de nous rapprocher encore davantage pour accomplir ce à quoi que le Seigneur nous appelle : être ses missionnaires."

Joëlle Le Guen

Le Secrétaire général :

C’est dans l’élan synodal que nous accueillons la création de notre nouvelle paroisse Saint-Tugdual, non pas regroupement de paroisses, non pas comme l’écrit la presse « paroisses en moins », mais paroisse nouvelle, non pas vieilles habitudes à « relooker » mais façon nouvelle d’œuvrer, façon nouvelle de vivre notre foi dans le souffle renouvelé de l’Esprit Saint.

Le 14 juin 2018, avec les 3 prêtres responsables des communautés pastorales accompagnés de laïcs, nous avions été entendus par le Conseil presbytéral présidé par l’Évêque. Les interventions des représentants des 3 communautés pastorales (citées dans le décret ci-dessus) ont fait des constats similaires : l’impossibilité pour les anciennes paroisses prises isolément d’assurer seules les services normaux d’une paroisse (liturgie, service des pauvres et des malades, catéchèse depuis l’Éveil à la Foi jusqu’à la Confirmation, préparation au Baptême et au Mariage, secrétariat…) en raison de la baisse de la pratique et du vieillissement des bénévoles. Cette situation a conduit les anciennes paroisses à mutualiser leurs moyens.

Cette nécessité a créé des synergies nouvelles et des dynamiques nouvelles : beauté des liturgies lors des messes communautaires (entrées en Avent ou en Carême, confirmations…), élan donné par les soirées de Carême tournant dans nos paroisses, dynamisme et caractère fraternel des « dimanches KT », organisation efficace des préparations au Baptême ou au Mariage, embauche de personnes au service de nos paroisses… Le temps du Synode diocésain a renforcé ces synergies et nous a permis d’œuvrer ensemble de façon régulière.

Avec cette nouvelle paroisse, don du Seigneur Père, Fils et Esprit Saint, en posant un acte de Foi, nous voulons accueillir l’Espérance !

Daniel Giacobi

Et tout s’est terminé par un sympathique dîner, pour resserrer les liens dans notre future paroisse.