Prière en faisant ma crèche Enregistrer au format PDF

Samedi 19 décembre 2020 — Dernier ajout vendredi 18 décembre 2020
2 votes

Une prière

J’ai demandé à l’âne de me donner la force de porter mes soucis et les inquiétudes de mes amis, tous ces ennuis qui pèsent sur mes épaules.

J’ai demandé au bœuf de me procurer sa chaleur pour que je puisse me réchauffer à son souffle des rigueurs de l’hiver et me consoler des séparations créées par le confinement.

J’ai demandé au mouton de ne pas être un mouton de Panurge qui suit bêtement le troupeau, mais un fidèle du bon Berger qui guide vers les verts pâturages ; un mouton qui se méfie du faux berger, de l’imposteur et du facteur de fausses nouvelles.

J’ai demandé au berger de m’apprendre à lire dans la nuit le message des étoiles qui m’indique comment garder le cap de l’Espérance et suivre la route de la vraie Joie, de la seule Joie.

J’ai demandé à Joseph de me garder d’éclater en colère quand les choses ne vont pas dans mon sens, et de m’aider à ce que je me laisse plutôt garder par le silence de la patience et de la paix.

J’ai demandé à Marie de me pourvoir du courage de la nuance quand je juge les autres et les événements. Elle qui ne comprit pas toujours les agissements de son Fils, qu’elle m’instruise de sa sagesse consistant à faire la part des choses sans perdre de vue l’essentiel et en faisant confiance.

J’ai demandé à la mangeoire encore vide de me recueillir tel que je suis, pauvre, nu et désarmé face au cosmos et au grand mystère de l’homme.

Michel Cool

Michel Cool, né en 1956 dans le département du Nord, est un journaliste français de presse écrite, radio et télévisée, spécialisé dans les affaires religieuses. Il a été rédacteur en chef des hebdomadaires Témoignage chrétien (1997-2005) et La Vie (2011-2013). Il a été producteur sur France Culture (2005-2012) et chroniqueur au Jour du Seigneur sur France 2 et sur la radio RCF. Il est depuis février 2013 éditeur chez Salvator.

Une vidéo

Visite d’un atelier de santonnier

Un chant

Theoû Xárisma - Il n’y a pas de petites joies

R/ Chrétiens réveillez vous, veilleurs réjouissez vous, l’aurore s’est levée, le Fils a triomphé !
Oh non ne vous laissez pas, Oh non ne vous laissez pas voler votre joie, voler votre joie !

1/ Depuis que Jésus-Christ a pris notre chair, oh non il n’y a pas de petites joies ;
depuis que les berges virent le doux mystère, oh non il n’y a pas de petites joies !

2/ Depuis que le messie triomphe au désert, oh non il n’y a pas de petites joies ;
depuis que son nom règne sur tout l’univers, oh non il n’y a pas de petites joies !

3/ Depuis que Jésus-Christ a vaincu la mort, oh non il n’y a pas de petites joies ;
depuis que par le feu, l’Esprit nous rend forts, oh non il n’y a pas de petites joies !

Ill. Détail crèche de La Roche-Derrien