Mois de Marie : J3 Enregistrer au format PDF

Samedi 2 mai 2020
2 votes

Nous sommes le 1er dimanche du mois de Marie. C’est aujourd’hui la journée mondiale de prière pour les vocations. Prions tous ensemble la Vierge Marie qu’elle intercède auprès du Seigneur pour obtenir davantage de vocations sacerdotales et religieuses.

Journée mondiale des vocations
Journée mondiale des vocations

Lettre du pape François aux prêtres à l’occasion des 160 ans de la mort de saint Jean-Marie Vianney, le curé d’Ars - 2019

Chaque fois que je vais dans un Sanctuaire Marial, j’aime “gagner du temps” en regardant et en me laissant regarder par la Mère, en demandant la confiance de l’enfant, du pauvre et du simple qui sait que là se trouve sa mère et qui est capable de mendier une place dans ses bras.

Regarder Marie, c’est « croire à nouveau dans la force révolutionnaire de la tendresse et de l’affection. En elle nous voyons que l’humilité et la tendresse ne sont pas des vertus des faibles, mais des forts, qui ne nécessitent pas de maltraiter les autres pour se sentir importants ».

Et si jamais le regard commence à s’endurcir, ou si nous sentons que la force séductrice de l’apathie ou de la désolation veut s’enraciner et s’emparer du cœur ; si le désir de se sentir comme partie vivante et intégrante du Peuple de Dieu commence à déranger et que nous nous sentons poussés vers une attitude élitiste… n’ayons pas peur de contempler Marie et de chanter son cantique de louange.

Et si parfois nous sommes tentés de nous isoler et de nous renfermer en nous-mêmes et dans nos projets en nous protégeant des chemins toujours poussiéreux de l’histoire, ou si la lamentation, la plainte, la critique ou l’ironie s’emparent de nos actions sans aucun désir de se battre, d’espérer et d’aimer…regardons Marie pour qu’elle nettoie notre regard de toute “poussière” qui peut nous empêcher d’être attentifs et éveillés pour contempler et célébrer le Christ qui vit au milieu de son Peuple. Et si nous voyons que nous ne parvenons pas à marcher droit, que nous avons du mal à maintenir nos objectifs de conversion, disons-le comme le demandait, presque avec complicité, ce grand curé, poète aussi, de mon diocèse précédent : « Ce soir, Mère, ma promesse est sincère. Mais au cas où, n’oublie pas de laisser la clé dehors ». « Elle est l’amie toujours attentive pour que le vin ne manque pas dans notre vie. Elle est celle dont le cœur est transpercé par la lance, qui comprend toutes les peines. Comme mère de tous, elle est signe d’espérance pour les peuples qui souffrent les douleurs de l’enfantement jusqu’à ce que naisse la justice… Comme une vraie mère, elle marche avec nous, lutte avec nous, et répand sans cesse la proximité de l’amour de Dieu ».

Saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars, saint patron des prêtres

Jean-Marie avait une dévotion particulière pour le Vierge Marie dès l’’enfance. A huit ans, pendant la garde du troupeau, il invitait ses camarades pastoureaux à réciter à genoux le chapelet devant l’image de Marie.

Prêtre, il s’efforça de faire aimer Marie à tous ses chrétiens, comme à ceux qui venaient se confesser. Les fêtes mariales étaient pour lui des jours de fête et de joie. Il y préparait tout le monde par un surcroît de ferveur. Il vénérait spécialement Marie sous le vocable de l’Immaculée Conception. Et quand le dogme en fut proclamé par le pape Pie IX le 8 décembre 1854, il fut de ceux qui s’en réjouirent avec le plus de ferveur. Avec la permission de l’évêché, il fit un voyage à Lyon pour choisir une chasuble bleu ciel, couleur selon lui la mieux indiquée pour Marie, et que par autorisation spéciale, il portait les jours des fêtes mariales.

Le père Trochu raconte dans son livre sur le Curé d’Ars qu’un jour, des paroissiens curieux montèrent au premier étage de sa maison et entendirent une conversation entre leur curé et une voix de femme. Leur surprise fut indescriptible, car ils savaient leur curé très réservé avec le sexe féminin. Certains d’entre eux assuraient que ce n’était pas la première fois. Ils prirent leur courage à deux mains et écoutèrent à la porte. C’étaient des recommandations : à propos de celui-ci ou de celle-là ! Il était question de veiller sur eux, de les sauver. Une conversation très familière … Après une demi-heure, le saint ouvrit la porte et surprit ses visiteurs … qui durent expliquer la raison de leur présence. Ils se tirèrent d’embarras sans trop de peine. Mais le plus embarrassé était encore le père Vianney. Après un moment de réflexion, et pour dissiper tout soupçon qui eût pu être nuisible, il avoua le bonheur qu’il avait de recevoir quelquefois la Vierge Marie chez lui pour lui parler de ses soucis, et lui recommander des cas difficiles. « Aimez bien Marie, Marie est mon premier amour. Mais gardez ça pour vous. N’en dites rien à personne … »

Source : Cardinal F.X. Nguyen van Thuan, Les pèlerins du chemins de l’Espérance, 1993.

Une prière

Prière à Notre-Dame du Sacerdoce

Vierge Marie,
Mère du Christ Prêtre,
Mère des prêtres du monde entier,
Vous aimez tout particulièrement les prêtres,
Parce qu’ils sont les images vivantes de votre Fils unique.

Vous avez aidé Jésus par toute votre vie terrestre,
Et vous l’aidez encore dans le ciel.
Nous vous en supplions, priez pour les prêtres,
Priez le père des cieux pour qu’il envoie des ouvriers à sa moisson.

Neuvaine des vocations. Diocèses de l'ouest
Neuvaine des vocations. Diocèses de l’ouest

Priez pour que nous ayons toujours des prêtres,
Qui nous donnent les sacrements,
Nous expliquent l’Évangile du Christ,
Et nous enseignent à devenir de vrais enfants de Dieu.

Vierge Marie, demandez vous-même à Dieu le Père,
Les prêtres dont nous avons tant besoin,
Et puisque votre cœur à tout pouvoir sur lui,
Obtenez-nous, ô Marie,
Des prêtres qui soient des saints. Amen.

Notre-Dame du Sacerdoce, priez pour nous,
Saint Jean-Marie Vianney, priez pour nous.
[Et nous ajoutons : Saint Yves, modèle des prêtres, priez pour nous]
Dictionnaire encyclopédique de Marie, Desclée De Brouwer, 2015.

Le chapelet

Nous pouvons nous joindre au chapelet récité à Lourdes sur KTO ou à la radio sur RCF à 15h30. En contemplant le Ressuscité, nous redécouvrons les raisons de notre propre foi en la vie éternelle.

Nous sommes dimanche et nous prions les mystères glorieux :

  • La Résurrection
  • L’Ascension
  • La Pentecôte
  • L’Assomption
  • Le couronnement de Marie

Intention de prière

Rendons grâce pour les vocations que Dieu nous donne, pour les hommes et les femmes, les religieux (ses), les consacrés (es), les prêtres qui ont marqué nos vies. Prions aussi pour celles et ceux en qui germe ce désir de suivre le Christ dans une vocation particulière.

Un chant

Toi qui ravis le cœur de Dieu

autel de la Vierge - cathédrale de Tréguier
autel de la Vierge - cathédrale de Tréguier

Toi qui ravis le cœur de Dieu
Et qui l’inclines vers la terre,
Marie, tu fais monter vers lui
Ta réponse en offrande.

Toi qui reçois l’appel de Dieu
Comme une terre la semence,
Tu laisses prendre corps en toi
L’espérance nouvelle.

L’homme a perdu la joie de Dieu
En refusant la ressemblance ;
Par toi le Fils nous est donné,
Qui nous rend à son Père.

Vierge bénie qui porte Dieu,
Promesse et gage de l’alliance,
L’amour en toi rejoint nos vies
Et les prend dans la sienne.

Vos témoignages

  • Daniel Giacobi 2 mai 2020 20:45

    Quel beau travail. Merci Véronique de nous aider à cheminer avec Marie en ce mois de mai. En union de prière avec tous les paroissiens de la paroisse Saint-Tugdual qui disent le chapelet chaque jour. Daniel