Mois de Marie : J13 Enregistrer au format PDF

Mardi 12 mai 2020
0 vote

Mère Teresa et le Rosaire

"Accrochez-vous au Rosaire comme la plante grimpante s’accroche à l’arbre car sans Notre-Dame nous ne pouvons pas nous tenir debout. ”
Mère Teresa de Calcutta

Trois ans après sa mort, le pape Jean-Paul II a dit de Mère Teresa : « Au fil des années, sa mémoire reste plus vive que jamais. Nous nous souvenons d’elle avec son sourire, son regard profond, son chapelet. »
Jean-Paul II le 5 septembre 2000

Emblématique de ce style missionnaire est l’image qui montre la nouvelle Bienheureuse serrant la main d’un enfant dans une main tout en déplaçant les grains de son chapelet avec l’autre.

L’expérience de l’amour assoiffé de Dieu était à l’origine de la capacité exceptionnelle d’aimer qui caractérise la vie de Mère Teresa. Comme Marie, elle se tenait au pied de la Croix, et avec le chapelet à la main, elle est allée « à la hâte » comme Marie, à la recherche des âmes.

Le Rosaire était sa prière préférée et constante. Elle a prié le chapelet n’importe quand, n’importe où, mais était particulièrement désireuse de prier le Rosaire devant le Saint Sacrement.

Sainte Teresa de Calcutta, par son exemple et surtout par son témoignage silencieux qui la faisait s’ agripper à Notre-Dame par le chapelet - et par ses paroles, a enseigné à ses disciples et à chacun de nous de prier et de travailler en union avec Notre-Dame. La pratique de prier le chapelet dans la rue est devenue une partie du mode de vie des Missionnaires de la Charité, et la marque des sœurs quand elles se fraient un chemin à travers les bidonvilles, allant à la hâte avec Notre-Dame à la recherche des âmes.

Faisons honneur à la Madone et « chantons sa gloire partout où nous allons en priant le Rosaire avec amour et dévouement tous les jours et dans les rues ».

« Ce mois d’octobre [mois du rosaire] doit être très spécial pour chacun de nous, car c’est le mois où Notre-Dame nous invite tous d’une manière très particulière à contempler avec elle les mystères de la vie de Jésus qu’elle a si bien partagée, à travers notre prière fervente du Rosaire. Oui, nous devons toujours être très fidèles et ne jamais cesser de prier le Rosaire. »

Laissez-nous écouter sa voix et suivez l’exemple de Mère Teresa de prier le Rosaire tous les jours avec beaucoup d’amour et de ferveur.

Text © Mother Teresa Center of the Missionaries of Charity

Prière

A l’exemple de mère Teresa, passons cette journée en compagnie de la Vierge Marie.

« A travers les activités de ce jour, Seigneur, donne-nous de rendre profond notre amour pour Ta Mère, de le rendre plus personnel et plus intime ; afin de l’aimer comme Tu l’aimes.

Donne-nous la grâce de tout partager avec elle, jusqu’à la Croix, comme elle l’a fait quand elle se tenait debout au pied de la Croix. »

Mère Teresa, en femme concrète qu’elle était, encourageait ses sœurs ainsi :

« Aimer la Vierge Marie ne s’apprend pas seulement en restant à genoux à réciter le chapelet. Demandons à Marie, avec simplicité, de nous apprendre à prier comme elle l’a appris à Jésus, durant tout le temps où Il a été avec elle à Nazareth. »

« La joie est notre force : imitons la Vierge Marie, elle qui a su regarder les gens avec des yeux clairs, limpides comme ceux de son Fils Jésus ; elle qui a su rencontrer les gens comme son Fils les rencontrait, non pour les posséder mais pour leur donner la vie vraie et heureuse, celle qui donne aux hommes la joie. »

« Marie, mère très aimée, donne-moi un cœur si beau, si pur, si plein d’amour et d’humilité, afin que je puisse recevoir Jésus, comme toi et, avec empressement, aller le porter aux autres. »

Le Chapelet

Nous pouvons nous joindre au chapelet récité à Lourdes sur KTO ou à la radio sur RCF à 15h30.

Le mercredi, nous prions la Vierge Marie avec les mystères glorieux qui nous nourrissent d’espérance de la plénitude en Dieu à laquelle nous croyons, vers laquelle nous cheminons :

  • La résurrection
  • L’Ascension
  • La Pentecôte
  • L’Assomption
  • Le Couronnement de Marie

Une intention

Avec Marie, avec Mère Teresa, prions le Seigneur pour cette rentrée scolaire après le confinement :
Donne à chaque enfant, du plus petit au plus grand, la soif d’apprendre et le goût du travail bien fait.
Accorde aux professeurs la joie dans la transmission de leur savoir, l’attention aux plus fragiles et la patience face aux difficultés de compréhension.

Un chant

Mon âme exalte le Seigneur

Illustration

Le Christ et la Vierge en prière de Robert Campin, 1424.
Robert Campin, né à Valenciennes (comté de Hainaut) vers 1378 et mort à Tournai le 26 avril 14441, est un peintre primitif flamand.