La paroisse Saint-Tugdual prie Marie Enregistrer au format PDF

Jeudi 30 juillet 2020 — Dernier ajout vendredi 28 août 2020
3 votes

Nous saluons la parution d’un joli petit livret intitulé « La Paroisse Saint-Tugdual de Tréguier prie Marie ».

Sous la houlette de notre curé Guillaume Caous, Jean et Isabelle Flouriot et l’équipe « Pardons » ont longuement collecté les cantiques chantés dans les pardons de notre paroisse. Une fois traduits soigneusement par Jef Philippe, diacre de la paroisse de Guingamp, la partie technique ayant été assurée par Patrick Fourmi, ancien imprimeur, le petit livre vient de paraître.

S’il est publié dans l’esprit de celui consacré à saint Yves, avec un format adapté à nos poches de façon à l’emporter avec nous à chaque pardon, celui-ci est un peu différent. C’est le premier tome, consacré aux 16 pardons de Notre Dame que nous fêtons dans la paroisse. Le second, qui réunit les cantiques des 39 pardons de nos saints patrons, paraîtra en 2021. Et les deux pardons de saint Yves sont parus. Le compte est bon !

Après quelques prières - en breton comme en français -, les cantiques sont classés par ordre alphabétique de l’invocation - française - à la Vierge. Les pages en vis-à-vis présentent le cantique breton et sa traduction. De nombreuses illustrations en couleur scandent l’ouvrage. Tables des titres et des illustrations en fin de volume.

Voici le texte de la 4e de couverture qui résume bien le but de l’ouvrage :

Récemment inscrits à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel en France, les pardons bretons sont une expression très vivante de la piété populaire. La paroisse Saint-Tugdual de Tréguier, aux 27 clochers et 57 pardons, a entrepris de recueillir les cantiques utilisés lors de ces fêtes. Une première publication a déjà concerné le pardon de saint Yves. Le présent document reprend les chants des pardons placés sous le patronage de la Vierge Marie. La plupart sont en breton ; ils sont accompagnés ici de leur traduction en français.

En vente au presbytère, à la cathédrale près du tombeau de Saint-Yves et dans les pardons, 5 €.