La liturgie des funérailles 2018 Enregistrer au format PDF

Mercredi 28 novembre 2018 — Dernier ajout jeudi 29 novembre 2018
0 vote

Perdre un être cher est souvent une souffrance violente et brutale qui interpelle fortement la Foi en un Dieu amour et Père.

De nombreuses familles frappées par un deuil sollicitent encore l’Église pour les aider à accompagner leur défunt et célébrer le dernier adieu lors d’une célébration catholique.

Rappel des règles de la liturgie des cérémonies de funérailles :

  • Lors des messes de funérailles, un morceau de musique peut se substituer au chant d’entrée.
  • Si la famille refuse l’évocation de la vie du défunt, on peut utiliser le registre paroissial simplement pour donner les dates et lieux de baptême, de confirmation et de mariage.
  • S’il y a une évocation de la vie du défunt, essayer de sortir du simple récit d’activités pour introduire une réflexion plus profonde en se demandant ce qui faisait la richesse affective du défunt.
  • A propos de l’Évangile, il faut rappeler qu’il n’y a jamais d’Alléluia - même dans les chants- en Carême et que l’on lit alors une « acclamation » mais celle-ci ne peut pas être prise en dehors du Carême où il doit toujours y avoir un Alléluia même si cela gêne la famille.
  • Messes ou cérémonies doivent être accompagnées d’une quête. Le prêtre peut rappeler que l’Église n’a aucune subvention et qu’elle ne vit que des dons des fidèles. On quête aussi la famille du défunt.
  • Dans le choix des chants, la question est posée à propos d’un chant souvent demandé : « Trouver dans ma vie Ta Présence », le problème c’est que dans les paroles les mots Seigneur ou Jésus n’apparaissent pas. Si la famille insiste parce que c’est important pour certaines personnes, il faut le placer soit à la fin, soit là où il n’accompagne pas un rite, par exemple, pendant la quête.
  • De même, sauf demande manifeste de la famille (qu’il ne faut pas heurter), il vaut mieux éviter le chant « Jésus, berger de toute humanité » car dans les paroles il évoque la guérison des malades, ce qui est un peu maladroit quand on prie pour quelqu’un qui vient de mourir.
  • Quand la famille demande des disques ou des chansons, on peut lui proposer de les passer au cimetière ou au funérarium au moment de l’inhumation ou de l’incinération ; si elle tient à ce que ce soit à l’église, il faut le faire à la fin de la messe ou de la cérémonie.
  • Le chant d’Adieu : Par exemple « Sur le seuil de ta maison », ce n’est pas un chant à la Vierge Marie, si la famille y tient, il faut être souple et le prêtre doit introduire l’intercession de la Vierge Marie pour le défunt.
  • Voir les divers chants proposés ci-dessous.
  • Remarque suite à une question : aux messes ou célébrations de funérailles, on n’est pas obligé de mettre un voile violet sur le tabernacle, la conopée peut rester aux couleurs du temps liturgique.
  • Pour l’ordinaire : préférer la messe des défunts, sinon quelque chose de très simple et de très connu.

Chants d’ouverture :

  • Requiem
  • Accorde leur Seigneur
  • Tu es notre Dieu
  • Quand je viens vers toi
  • Seigneur, rassemble-nous
  • Depuis l’aube
  • Seigneur Jésus tu es vivant
  • Je crois en toi mon Dieu
  • Ô Seigneur, je viens vers toi
  • Salud dac’h Iliz ma farrouz

Refrain pour le rite de la lumière :

  • Lumière des hommes
  • Peuple de baptisés
  • En marchant vers toi Seigneur
  • Ma lumière et mon salut, c’est le Seigneur Alléluia !

Psaumes ou chants méditatifs :

  • Je mets mon espoir
  • Tu nous guideras au sentier de vie
  • Souviens-toi de Jésus-Christ
  • Tu es mon berger, ô Seigneur
  • En toi Seigneur, mon espérance
  • Garde mon âme dans la paix
  • Eürus an hini
  • Karet Doue da gentañ
  • Allas na oufe

Refrain de prière universelle :

  • Seigneur écoute-nous, Seigneur exauce-nous
  • Entends Seigneur la prière qui monte de nos cœurs
  • II fait nuit sur nos chemins, reste avec nous Seigneur
  • Dieu de tendresse souviens-toi de nous
  • Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants

Communion :

  • C’est Toi Seigneur le pain rompu
  • Pain de Dieu, pain rompu
  • Pain véritable
  • La nuit qu’il fut livré
  • Qui donc a mis la table ?
  • Celui qui a mangé de ce pain
  • Ô Seigneur, comment reconnaître (après la communion)
  • Magnificat (après la communion)
  • O sakramant ar c’haerañ
  • Deut holl ha deut gant fe
  • Meulomp holl da jamez
  • Jezuz pegen braz eo

Adieu :

  • Ami que Dieu appelle
  • Toi qui pleurais la mort de ton ami
  • Sur le seuil de sa maison
  • Dans la ville où tu t’en vas
  • Je crois que mon Sauveur est vivant
  • Tu as été plongé dans la mort de Jésus
  • Vienne le jour des retrouvailles
  • Donne-lui ta lumière
  • Dans la maison du Père
  • Baradoz dudius

Autres choix complémentaires :

Chants d’entrée :

  • Dieu nous accueille
  • Dieu nous appelle à la foi
  • Avec toi Seigneur
  • Jour du Seigneur
  • Venez tous acclamer
  • Allons tous ensemble
  • Seigneur tu nous appelles
  • Jour de vie
  • Ou un chant propre au temps liturgique

Chants de communion :

  • C’est toi Seigneur le pain rompu
  • Venez à la joie du festin
  • Devenez ce que vous recevez
  • Voici le corps
  • Tu fais ta demeure en nous
  • Autour de cette table
  • Voici le pain que donne Dieu

Rappel : chaque fois que l’on utilise un chant en breton, prévoir la traduction française sur le livret (s’il y en a un).

Pour préparer une messe de funérailles, imprimer le document ci-dessous :

Préparation messe d'obsèques -  PDF - 11.2 ko
Préparation messe d’obsèques

Pour préparer une cérémonie de funérailles, imprimer le document ci-dessous :

Préparation célébration d'obsèques -  PDF - 11.6 ko
Préparation célébration d’obsèques

Pour le petit mot de remerciements à la fin de la cérémonie :

Remerciements fin d'obsèques -  PDF - 7.8 ko
Remerciements fin d’obsèques