L’accueil des petits pendant la messe du 21 juillet Enregistrer au format PDF

Vendredi 19 juillet 2019 — Dernier ajout samedi 20 juillet 2019
1 vote

Il y a quelques mois, nous vous avions parlé d’une habitude qui s’installe à la messe dominicale de la cathédrale Saint-Tugdual : les plus petits sont appelés, avant la première lecture, à participer à une rencontre à la sacristie pour comprendre l’évangile du jour et rédiger ensemble une intention de prière pour l’offertoire.

Cette proposition a pour but d’aider les enfants à participer avec plaisir à l’eucharistie dominicale.

Voir l’article sur ce site : Mais que font les petits…

Que font-ils ?

« Tout commence par un signe de croix pour se mettre en train et nous n’oublions pas de rappeler les prénoms de chacun. Ensuite nous leur lisons l’Évangile, et par des questions, un mime ou une petite mise en scène, nous faisons ressortir ce qu’ils ont compris de la Parole de Dieu. Notre but est de les faire parler de ce qu’ils vivent, de leur montrer les signes de la présence de Dieu dans leur vie, de leur faire découvrir Jésus à travers un thème développé dans cet Évangile du jour.

Nous revenons dans l’église pour l’offertoire pour présenter à l’assemblée la prière que nous avons écrite.

Nous sommes au début d’une expérience pour que cette rencontre avec les petits devienne une habitude dans toutes les messes dominicales de la paroisse Saint-Tugdual.

Dimanche 21 juillet 2019, 16e du Temps Ordinaire

Lecture du livre de la Genèse : 18, 1-10a
Lettre de Saint Paul apôtre aux Colossiens : 1, 14-28
Evangile de Jésus Christ selon Saint Luc : 10, 18, 42

Marthe et Marie
Marthe et Marie

Signe de croix et prière à l’Esprit Saint

L’évangile est facile à comprendre… aussi très facile à mettre en scène ! Prions en église page 146.

1 Rappel des personnages : combien ? Que font-ils ? Marthe s’agite et Marie est au pied de Jésus. (Mise en scène : 2 groupe : 1 qui est, tranquillement, au pied d’une animatrice et un 2e qui joue à la dinette à côté en faisant du bruit. Est-ce gênant ?)

2 Jésus nous invite à nous arrêter pour nous mettre à son écoute. Les enfants réalisent que c’est dans le silence, dans leur « maison interne », que l’on peut entendre la Parole de Dieu. Jésus nous offre la paix intérieure, celle que l’on ressent lorsque nous vivons en harmonie, sans tension, lorsque l’on fait ce que l’on a à faire et qu’on le fait avec Dieu. Recherchez pourquoi Marie a choisi la meilleure part ? Marthe est accaparée par le service, elle n ‘est plus attentive au désir de Jésus. Il établit une hiérarchie ; il rappelle que le meilleur c’est d’être attentif à lui. Marie a compris, mais Marthe est tiraillée.

« On ne vit pas seulement de pain »…nous avons soif d’une spiritualité, d’une relation particulière avec Dieu. Mais le pain est nécessaire pour vivre. Cela justifie que Marthe s’agite, toutefois elle ne doit pas chercher à se mettre en valeur (ex : les talents de cuisinière, ) mais à être attentive aux autres.

L’attitude de Marie nous rappelle qu’une chose est nécessaire, c’est de prendre du temps avec Jésus pour être disponible aux autres. Il nous faut être les 2 : Marthe et Marie.

3 Un effort à faire cet été : Devant une croix, dis à Jésus : « Moi aussi, je m’assois à tes pieds » et parle Lui encore et sois disponible aux autres.

Prière ensemble et à l’ambon avec l’assemblée :
Aide-moi, Jésus, comme Marie à venir T’écouter, puis aller vers les autres.

Pour imprimer :

16e dimanche du Temps ordinaire -  Word - 162.9 ko
16e dimanche du Temps ordinaire