Jean Vanier nous a quittés Enregistrer au format PDF

Mercredi 8 mai 2019
0 vote

Jean Vanier, le créateur de l’Arche, association dédiée à l’accueil et à l’accompagnement de personnes ayant un handicap mental, est mort mardi 7 mai à l’âge de 90 ans. Retour sur la vie de ce Canadien installé en France, devenu une personnalité de premier plan du monde chrétien.

« J’ai rencontré un saint. » C’est la phrase qui venait spontanément aux lèvres des visiteurs lorsqu’ils quittaient la petite maison de Jean Vanier, dans la village de Trosly-Breuil (Oise), en lisière de la forêt de Compiègne. Ils étaient venus chercher auprès de lui conseil, consolation, soutien. Dans le regard bleu azur du vieil homme à l’anorak, ils s’était sentis aimés, relevés, autorisés à exister tels qu’ils étaient, avec leurs lumières et leurs ombres. Pour arraisonner la force contagieuse de sa présence, ils égrenaient cette litanie de mots : simplicité, compassion, douceur, tendresse, bonté, écoute… Mais c’est surtout l’humilité, la désarmante humilité du fondateur de l’Arche, qui les touchait. « Jean rayonnait une sorte d’amour humble qui est la marque des saints », confirme une visiteuse, qui poursuit : « Passer un moment avec lui laissait dans le cœur comme une traînée de joie, quelque chose de très doux. »

Voir la suite de l’article sur le site d’origine :
Le journal La Vie rend hommage à Jean Vanier

Un autre hommage, parmi tant d’autres :

Tugdual Derville, le fondateur de l’association À bras ouverts, a rencontré Jean Vanier en 1987. Ému à l’annonce de la disparition de celui qu’il considérait comme "le grand-père" d’ABO, il revient pour Aleteia sur cette amitié au long cours et témoignage d’une vie tournée vers les plus petits.

Voir la suite de l’article sur le site d’origine :
Aleteia : Hommage de Tugdual Derville

Un bel hommage aussi de Mgr d’Ornellas, archevêque de Rennes :