Gabriel, l’archange qui communique… Enregistrer au format PDF

Jeudi 20 septembre 2018 — Dernier ajout mercredi 17 octobre 2018
0 vote

Le 29 septembre, nous fêtons les archanges saint Michel, saint Gabriel et saint Raphaël. Ils n’ont pas laissé de reliques mais ils ne sont pas pour autant sortis de nos légendes humaines. Souvent oubliés, leur existence est pourtant une vérité de foi.

L’an dernier, nous avions vu que saint Michel était un archange très occupé à lutter contre Lucifer. Spécialiste de la victoire du bien sur le mal, il pèse aussi les âmes au jour du Jugement. Prions avec lui pour qu’il intercède auprès de Dieu pour ceux qui nous ont quitté, pour les mourants et pour nous mêmes.

Rappel : saint Michel archange

Avec Raphaël et Mikaël (ou Michel), Gabriel compte parmi les trois anges auxquels l’Ecriture donne un nom ; le sien signifie La Force de Dieu ou Dieu est ma Force ou le Héros de Dieu.

Dans l’Ancien Testament

Il apparaît deux fois dans l’Ancien Testament, comme interprète. Les textes sacrés le font apparaître lorsqu’il faut transmettre, traduire et donner une signification à la parole de Dieu.

Dans le livre de Daniel, Gabriel est appelé par une voix céleste à expliquer au prophète sa « vision du bélier et du bouc », dont l’interprétation est en effet proposée (Da 8, 1-26) ; puis il le montre chargé d’une mission de même nature pour éclairer « la prophétie des 70 semaines » :« Il me parla d’une manière instructive et dit : Daniel, maintenant je suis sorti pour t’instruire dans l’intelligence. Dès le début de ta supplication, une parole a été proférée, et je suis venu pour te l’annoncer, parce que tu es l’homme des prédilections ; pénètre la parole, et comprends la vision ». (Da 9, 21-27).

Daniel a décrit cet envoyé du Seigneur. Dans la première vision : « Son aspect est semblable à celui d’un homme robuste (Dan 8, 15 ; Dan 12, 7). Et dans la deuxième vision : « Or, tandis que je priais ainsi, l’ange Gabriel, que j’avais vu dans ma vision précédente, s’approcha de moi d’un vol rapide, à l’heure où l’on offre le sacrifice de l’après-midi ». (Daniel 9, 21). De ce passage évoquant "le vol rapide" de ce messager de Dieu a pu naître l’image des ailes attribuées aux anges.

Dans le Nouveau Testament

Dans le Nouveau Testament, l’évangile de Luc fait nommément de Gabriel le premier messager de la Bonne Nouvelle : il informe le prêtre Zacharie de la prochaine naissance d’un fils, qui sera Jean-Baptiste, le précurseur du Christ : « Alors lui apparut l’Ange du Seigneur, debout à droite de l’autel de l’encens… Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée ; ta femme Elisabeth t’enfantera un fils, et tu l’appellera du nom de Jean … Moi je suis Gabriel qui me tiens devant Dieu, et j’ai été envoyé pour te parler et t’annoncer cette bonne nouvelle. » (Luc 1 11-19).

Puis c’est Gabriel qui porte à la Vierge Marie l’annonce du choix divin dont elle est l’objet et qui va faire d’elle la mère de Jésus, le Messie promis. « L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu … à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph. Le nom de la vierge était Marie. … Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi…. Sois sans crainte Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu » (Luc 1 26-31).

A trois reprises, un ange visite Joseph. L’Ecriture ne donne pas son nom. Ce serait Gabriel que cela ne m’étonnerait pas ! Ce serait bien dans sa manière…

Gabriel, patron des communicants

L’ange Gabriel étant un messager, il veille tout particulièrement sur les écrivains, les professeurs, les journalistes et les artistes, toutes ces professions qui ont un message à faire passer. Saint Gabriel est aussi le saint patron des ambassadeurs, des diplomates, des transmissions militaires et des postiers.

Gabriel a un pouvoir sur la parole et l’expression de soi. Il est courant de le prier lorsque une communication à venir est particulièrement importante, ou lorsque vos émotions ne vous permettent pas d’exprimer clairement vos sentiments.

Interprète, il transmet, traduit et donne une signification à la parole de Dieu.
L’archange Gabriel est un lien fort et direct avec la présence divine.

« Ne quittez pas, un archange va vous répondre. - Ici, Gabriel. J’écoute… Je transmettrai. »