Le mot du curé Enregistrer au format PDF

Lundi 30 novembre 2020
57 votes

VIVRE NOËL AUTREMENT

Nos calendriers sont bousculés par les exigences sanitaires du moment, mais Dieu demeurant, il faut pourtant envisager Noël. Les préparatifs sont inédits, et c’est peut-être l’occasion de se familiariser avec la Bonne- Nouvelle inattendue. Celui que tout le monde attendait sans l’avoir reconnu, nous convoque à ce temps de conversion. Noël s’est figé dans un carcan de préparatifs et de manières de faire qui nous empêchaient peut-être de vivre la profondeur de cette fête.

La crise sanitaire et économique peut être l’occasion cette année de nous préparer et de vivre cette fête autrement. Il s’agit moins de ’sauver Noël’ comme on entend très souvent, mais de laisser Noël nous sauver. Plutôt que de subir les aléas des injonctions du moment, ce temps de l’Avent peut nous donner l’occasion de nous laisser surprendre par la joie de Noël, la vie qui vient là où on ne l’attend pas, suscitant des solidarités nouvelles, des énergies nouvelles qui chasseront la morosité du moment.

Le peuple qui marchait dans les ténèbres
a vu se lever une grande lumière ;
et sur les habitants du pays de l’ombre,
une lumière a resplendi.
Tu as prodigué la joie,
tu as fait grandir l’allégresse.
(Is 9, 1)

Illustration : la Nativité du Seigneur (église de Langoat)

Abbé Guillaume Caous
Mouezh Sant Tugdual n° 132, décembre 2020