Edito du mois : octobre Enregistrer au format PDF

Extrait du Mouezh Sant-Tugdual
Vendredi 27 septembre 2019
17 votes

Le mois du Rosaire s’ouvre avec la belle fête de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, patronne des missions. La piété est ce qui permet que s’enracine en nous la relation avec Jésus-Christ vivant.

Dans notre monde où nous sommes toujours plus sollicités - notamment par les écrans qui dans notre quotidien nous imposent leurs propres vues - la relation avec Dieu et avec le monde invisible qui est le sien, et auquel nous croyons, est brouillée ; le chapelet peut être une aide précieuse pour faire une place au Seigneur chaque jour. Prendre son chapelet, méditer les mystères de l’Évangile, en prenant le temps de dire les prières, voilà qui nous soustrait à l’esclavage du temps pour goûter déjà l’Éternité. Celle qui promettait, une fois au ciel, de faire pleuvoir sur la terre une pluie de roses, nous montre la voie : par notre prière nous pouvons aider concrètement ce monde en chantier. Jésus nous a révélé que la terre et le ciel étaient un en lui, et notre monde déchiré et malade est déjà en cours d’unification et de guérison. La prière de chacun d’entre nous aide à l’avènement de ce monde meilleur.

La prière a son efficacité propre et est nécessaire à la vie chrétienne, comme respirer est nécessaire à la vie biologique. Le chapelet facilite cette vie de prière, comme une bonne cure pour les corps fatigués.

Notre pape a voulu un mois missionnaire extraordinaire cette année. Notre communauté chrétienne est ce qu’elle est aujourd’hui mais c’est une éminente activité missionnaire que de prier. Alors prenons notre chapelet ; seul ou à plusieurs, cela exige simplement que nous donnions un peu de temps au Seigneur. Pour soutenir notre prière, la statue de sainte Thérèse sera mise en valeur dans nos églises tout ce mois d’octobre.

Abbé Guillaume Caous