Connaissez-vous Marie Noël ? Enregistrer au format PDF

Vendredi 30 novembre 2018
0 vote

Simplicité, clarté du style et du cœur, ces qualités majeures de Marie Noël se retrouvent dans chacun des Contes qui composent ce volume, qu’il s’agisse de souvenirs un peu voilés ou de récits purement imaginaires.

Sa prose poétique inspirée par une rose de Noël ou une petite rivière, la mélancolie ou l’amertume, coule de source et reflète merveilleusement son visage et son âme, sa réalité et ses rêves. Lise, la petite morte changée en lis par l’amour de sa mère ; Rosé, la lingère, qui fait un fabuleux voyage en rêve la nuit de Noël ; les trois innocents, les trois " justes " qui gardent à Dieu son royaume, tous les personnages de ce livre, graves ou joyeux nous charment et nous touchent.

« C’est le plus grand poète français vivant, écrivait Montherlant de Marie Noël, elle a réuni tous les suffrages, ceux des mécréants aussi bien que des croyants. »

info document -  voir en grand cette image

Marie Noël est née à Auxerre en 1883. Elle y a toujours vécu et y est morte en 1967. Entre autres distinctions, elle a reçu le Grand Prix de l’Académie française, pour l’ensemble de son œuvre (publiée aux Éditions Stock).

On peut voir cette statue de Marie Noël rue de la Tour de l’Horloge à Auxerre.

Découvrir Marie Noël sur KTO :

Les textes de Marie Noël sont profonds et émouvants et font, par l’évocation de la sainteté des pauvres, penser à l’Exhortation du Pape François sur la sainteté (1). À la demande des évêques de France (décision de mars 2017), Marie Noël est en cours de béatification.
Marie Noël, une sainte ?

(1) « Cette sainteté à laquelle le Seigneur t’appelle grandira par de petits gestes. Par exemple : une dame va au marché pour faire des achats, elle rencontre une voisine et commence à parler, et les critiques arrivent. Mais cette femme se dit en elle-même : « Non, je ne dirai du mal de personne ». Voilà un pas dans la sainteté ! Ensuite, à la maison, son enfant a besoin de parler de ses rêves, et, bien qu’elle soit fatiguée, elle s’assoit à côté de lui et l’écoute avec patience et affection. Voilà une autre offrande qui sanctifie ! Ensuite, elle connaît un moment d’angoisse, mais elle se souvient de l’amour de la Vierge Marie, prend le chapelet et prie avec foi. Voilà une autre voie de sainteté ! Elle sort après dans la rue, rencontre un pauvre et s’arrête pour échanger avec lui avec affection. Voilà un autre pas ! » (Extrait de l’Exhortation Apostolique « Gaudete et Exultate » du pape François sur l’Appel à la Sainteté, N°16)