Compte-rendu de la réunion de l’EAP du 9 novembre 2020 Enregistrer au format PDF

Samedi 14 novembre 2020
1 vote

Cette réunion a eu lieu en visioconférence.

Présents : la visioconférence a été difficile à établir pour certains, mais les 8 membres de l’EAP étaient présents : l’abbé Guillaume Caous, Maryvonne Arzul, Rémi Ban, Véronique de Beauregard, Jacques Couvreur, Sandrine Colin, Cathie Guillo, Marie-Laure Quillévéré.

Prière

I – Point Covid et confinement

  • Rappel de l’abbé Caous : absence de messes et 30 personnes au maximum pour les enterrements. C’est le curé qui reçoit les familles en deuil pour la préparation de la cérémonie et c’est lui qui célèbre (les guides de funérailles sont plus fragiles puisque plus âgés).
  • L’église de Port-Blanc est ouverte de 15h à 16h, ouverture suivie du chapelet.
  • Le ressenti du confinement : certains n’ont pas l’impression d’être confinés comme la première fois. Il y a du monde dans la rue, des actifs car il y a moins de télétravail, les enfants vont à l’école. Les cars scolaires sont pleins où les enfants, masqués, sont côte à côte. L’organisation des cantines est très compliquée : plusieurs services, désinfection soigneuse des tables et chaises entre les services, etc…

II – Projets pour ce qui remplacera la réunion paroissiale du 29 novembre

  • Pour toucher les paroissiens, il faudrait écrire un questionnaire et le diffuser par le biais du Mouezh, par le site et par mailing.
  • Après beaucoup d’échanges, le sujet retenu pour cela est « la Parole de Dieu, comment la vivre ? » Ce pourrait également être le sujet de la réflexion des articles de spiritualité du Mouezh tout au long de l’année 2021.
  • Un questionnaire assez court (peut-être 5 questions) sera prêt pour la fin de semaine 47.
  • Le partage de la Parole de Dieu est actuellement proposé par Janine Lefèvre, Sœur Marie-Clotilde et Daniel Giacobi. On peut peut-être créer des petits groupes « domestiques » comme souhaités par le synode diocésain et tenir compte de ceux qui méditent la Parole de Dieu dans leur cœur, sans accompagnement.
  • On pourrait imaginer que certains envoient au Bulletin un court partage d’évangile qui serait publié.
  • Le partage d’évangile est une suite logique de la vie fraternelle.

III - L’arrivée d’une équipe de « missionnaires » dans la paroisse pour la période de confinement.

  • Vous avez lu dans l’ordre du jour quelles fonctions ces 4 jeunes pouvaient assurer dans la paroisse et Guillaume a rappelé que le projet s’était réalisé en 48 h. Leurs associations (WEMPS et Isidore) ont envoyé 250 missionnaires dans 45 foyers en France. Pour la Bretagne Cancale, Quimper, Rennes et Tréguier.
  • Quentin, Simon, Agathe et Camille sont donc là pour ce mois de confinement. Ils sont en télétravail avec leur entreprise, se sont mis à la disposition du CCAS de Tréguier et ils donnent un peu de temps à la paroisse. Ils sont très impliqués dans l’équipe de la catéchèse avec Sandrine Colin. Du coup, l’équipe est bourrée de projets : la catéchèse est assurée auprès des enfants et des parents, qui sont très réceptifs, par des mails, des vidéos qui auront comme fil rouge la vie de saint Tugdual. A voir sur la chaine You Tube de la catéchèse : Catéchèse sur You Tube
  • L’Eclairage, un webmagazine proposé par Sandrine (diffusé par le réseau des catéchistes et le site paroissial) reprend.
  • Une réunion Zoom avec échanges et jeux a remplacé le dernier diner 3F, une soirée « très chouette ».
  • Les rassemblements Zoom vont continuer avec les jeunes et les 4 missionnaires. Quentin, Simon, Agathe et Camille vont leur parler de leur engagement.

IV – Préparation du conseil paroissial du 7 décembre

  • Ce conseil annuel est reporté à une date ultérieure.

V – Les pardons de Saint Yves

  • Les remontées ont été dans l’ensemble très positives et enthousiastes, à part quelques personnes qui ont trouvé que la musique, bien qu’excellente, faisait un peu théâtrale. Cela ne tient sûrement pas à la qualité du chœur mais plutôt au fait qu’il n’y avait pas la chorale traditionnelle avec le répertoire habituel. Les chants étaient peu connus de l’assemblée. D’autres pèlerins, très nombreux, ont vraiment apprécié.
  • Dans la foulée, nous avons parlé de la Psallette. La dernière assemblée qui a eu lieu « en présentiel » a été houleuse. Il faut rappeler que la Psallette est une association qui n’est pas paroissiale, bien qu’elle reçoive une subvention importante de la paroisse. Le bureau l’a très bien fait sentir à l’abbé Guillaume qui en est membre de droit. Le petit chœur qui a assuré la petite Saint-Yves est une solution provisoire. On verra la suite à donner après le confinement.
  • Les chorales existantes font de leur mieux. Il n’y a pas, malheureusement de possibilité de faire une chorale inter-paroissiale.
  • Le thème du grand pardon de Saint-Yves 2021 est à voir en réunion élargie de l’EAP et des bénévoles au mois de janvier. Il faut y réfléchir, il y a le temps.

VI – Préparation des fêtes de Noël

Une demande a émergé d’organiser ces manifestations d’une façon décentralisée.

  • Cathie Guillo propose d’organiser à Penvénan, le samedi 19 décembre, jour de marché, en fin de matinée une animation et des histoires racontées dans l’église pour les enfants, musique, chocolat et vin chaud, etc.
  • Pleubian serait-il prêt à organiser quelque chose du même genre, le samedi ou un autre jour ?
  • Et Tréguier, en reste t’il sur les chants de Noël, panachés avec des histoires, en soirée ?
  • La messe de Noël de 19h30 à la cathédrale sera davantage destinée aux enfants.

Questions diverses

  • Position de la paroisse au sujet du choix des concerts dans les églises. M. le curé a rappelé les procédures : conventions, accord sur le programme, respect des sanctuaires, en particulier du chœur, sécurité, déclarations en mairie, participation financière des musiciens, tout est vu par le curé qui est le seul à signer l’accord.
  • Le compte-rendu de la réunion de la zone pastorale de Lannion a été partagé. Les éléments qui ont retenu l’attention de l’EAP ont été les difficultés rencontrées par les autres paroisses de la zone pour la catéchèse en cette période de restrictions sanitaires, car elles n’ont pas la chance, comme nous, de nous appuyer sur le réseau d’écoles catholiques de la paroisse. L’autre information concerne l’absence, peut-être assez longue, de l’une des aumônières de l’hôpital, Nathalie Bucheton. Meilleure santé à elle.
  • Urgent serait d’aller rencontrer les malades et les personnes âgées, de proposer une aide économique aux plus défavorisés. Il y a une proposition diocésaine qui s’appelle Skoaezell que nous allons mettre en œuvre avec l’aide de nos jeunes missionnaires.

Voir : Skoazell

Nous nous sommes quittés en partageant une belle devise, proposée par Sandrine : « Noël, osons aimer davantage ».

La prochaine réunion de l’EAP aura lieu le 7 décembre prochain à 20h15.