Commentaire de l’Evangile Enregistrer au format PDF

Samedi 2 mai 2015 — Dernier ajout mardi 2 juin 2015
0 vote

Samedi 19 janvier 2019, le samedi de la 1re semaine du temps ordinaire

« En passant, il aperçut Levi…et lui dit : ‘ Suis-moi ’ »

Concile Vatican II
Constitution dogmatique sur la révélation « Dei Verbum », § 1-2

      En écoutant religieusement et proclamant avec assurance la parole de Dieu, le saint Concile fait sienne ces paroles de saint Jean : « Nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous est apparu ; ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, afin que vous soyez en communion avec nous et que notre communion soit avec le Père et avec son Fils Jésus Christ » (1Jn 1,2-3)…       Il a plu à Dieu, dans sa sagesse et sa bonté, de se révéler lui-même et de faire connaître le mystère de sa volonté (Ep 1,9) : par le Christ, le Verbe fait chair, les hommes ont accès dans l'Esprit Saint auprès du Père et sont rendus participants de la nature divine (Ep 2,18; 2P 1,4). Ainsi, par cette révélation, le Dieu invisible s'adresse aux hommes en son immense amour comme à des amis (Ex 33,11; Jn 15,14s). Il s'entretient avec eux (Ba 3,38) pour les inviter à entrer en communion avec lui et les admettre à partager sa propre vie.       Ce dessein de la révélation se réalise par des événements et des paroles intimement unis entre eux, de sorte que les œuvres accomplies par Dieu dans l'histoire du salut rendent évidentes et corroborent la doctrine et le sens indiqués par les paroles, tandis que les paroles proclament les œuvres et éclairent le mystère qu'elles contiennent. Par cette révélation, la vérité profonde sur Dieu et sur le salut de l'homme resplendit pour nous dans le Christ, qui est à la fois le médiateur et la plénitude de toute la révélation.