Choisir les chants dans la paroisse Saint-Tugdual 2018 Enregistrer au format PDF

Mercredi 28 novembre 2018 — Dernier ajout jeudi 29 novembre 2018
0 vote

Recommandations de la paroisse Saint-Tugdual : choisir les chants pour la liturgie

Introduction :

« Deux réalités essentielles de la fonction musicale doivent être présentes à l’esprit de ceux qui ont mission du choix des chants : si le répertoire mis en œuvre doit être adapté à l’assemblée locale et en respecter les capacités, il ne faut pas oublier l’autre dimension tout aussi importante du chant liturgique : ouvrir les cœurs au Christ dans l’accomplissement des rites qui sont ceux de toute l’Eglise. Il y aurait autrement risque d’enfermer cette assemblée sur elle-même.

Or, en ce qui concerne le temps liturgique, la liturgie nous offre la possibilité de lui donner à chaque fois sa couleur sonore propre, comme la nature en nos contrées tempérées dispense de façon variable lumière et chaleur.

Pourquoi alors le répertoire de nos chants liturgiques est-il devenu de plus en plus uniforme et passe-partout, comme on l’entend dire souvent, non sans raison ?

Or, la fonction du chant et de la musique en liturgie nécessite l’utilisation d’un répertoire approprié, suivant une distinction désormais classique :

  • les chants ou la musique qui constituent le rite,
  • et les chants ou la musique qui accompagnent le rite.

Mais, dans les deux cas, et de façon peut-être encore plus évidente aujourd’hui, quarante ans après le Concile, cela suppose aussi des manières de les mettre en œuvre différenciées : ainsi sera mieux manifesté le lien étroit entre chant, musique, et rite célébré, dans un espace et un temps liturgiques bien déterminés, et pour une assemblée précise. C’est seulement ainsi que, dans l’acte liturgique, la musique et le chant peuvent véritablement apporter une contribution efficace pour aider les fidèles à vivre plus intensément, personnellement et collectivement, la rencontre que le Seigneur leur propose. » (Source : CNPL)

Remarques générales :

  • Les chants font grandir la foi : ils sont explicitement chrétiens, affirmatifs, avec un texte simple ;
  • Les chants font l’unité de l’assemblée (surtout le chant d’entrée et le chant de communion) ;
  • Garder les grandes pièces en latin (credo, gloria…) pour les fêtes.
  • Varier les répertoires (renouveau, paroissial, traditionnel, breton, Taizé…) ; il serait bon de choisir dans trois répertoires différents à chaque fois.
  • Tenir compte de l’assemblée (dans le choix, et au moment de chanter, en faisant chanter).

Les textes de l’ordinaire sont invariables :

Seigneur prends pitié,
Ô Christ prends pitié.
Seigneur prends pitié

Gloire à Dieu, au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce, pour ton immense gloire. Seigneur Dieu, Roi du ciel. Dieu le Père tout-puissant. Seigneur, Fils unique, Jésus Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père. Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous. Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ; Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous. Car toi seul es saint. Toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très-Haut, Jésus Christ, avec le Saint-Esprit dans la gloire de Dieu le Père. Amen.

Alléluia

Saint, saint, saint le Seigneur Dieu de l’univers !
Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire, hosanna au plus haut des cieux.
Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, hosanna au plus haut des cieux.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde prends pitié de nous.
Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde prends pitié de nous.
Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde donne-nous la paix.

Les chants de la messe

Chant d’entrée

  • Sur la forme
    • Chant à refrain
    • ’Nous’ plutôt que "je
  • Trois critères de choix sur le fonds :
    • En lien avec le moment vécu (ex type : Dieu nous accueille en sa maison)
    • Reprend une ou plusieurs lectures
    • En lien avec le temps liturgique ou la fête.

Kyrie

  • Sur la forme, 3 formules :
    • Je confesse à Dieu + kyrie
    • Invocations suivie d’un kyrie
    • Versets : Seigneur accorde-nous ton pardon… + kyrie
  • Le chant pénitentiel n’a pas de refrain : c’est une litanie. On démarre donc directement le verset.
    • Sur le fonds : chant christologique (pas d’invocation trinitaire)
    • Aspersion à privilégier au temps pascal ; remplace le kyrie, accompagné d’un chant approprié (chant rituel : j’ai vu l’eau vive)

Gloria :

  • Toujours chanté, penser à des formules strophiques plutôt qu’à refrain

Psaume :

  • Chanté ou lu,
  • Avec refrain simple chanté (ne pas répéter s’il est connu) ;
  • De temps à autres, sans refrain en invitant l’assemblée à répéter le dernier verset. Tenir compte du caractère poétique et musical du texte.

Alléluia (ou acclamation en carême uniquement)

Credo :

  • 3 formules :
    • Symbole des apôtres
    • Symbole de Nicée
    • Profession baptismale dialoguée Eviter de « saucissonner » le texte par un refrain (éventuellement au début à et à la fin).

Prière universelle :

  • Elle s’adresse au Père en général ;
  • Refrain simple, pas trop long

Sanctus :

  • Respecter le texte qui est un en-soi et non un chant à refrain

Anamnèse :

  • Adresse au Christ (rappel de sa mort, confession de sa résurrection, annonce eschatologique).

Agnus Dei :

  • Chant de fraction et non chant de la paix, même si certaines versions hybrides peuvent être utilisées.

Chant de communion :

  • 3 formes :
    • Processionnal : dimension communautaire (’nous’), à refrain
    • Chant d’action de grâce, après la communion en musique
    • ou en silence

Chant de sortie :

  • 2 formes :
    • Chant d’envoi
    • Chant de piété : à Marie ou aux saints

Chants pour les funérailles :

Les chants sont classés suivant une classification officielle que vous pouvez trouver ici et imprimer :

Cote des chants -  PDF - 20.8 ko
Cote des chants