Chers paroissiens, bonjour Enregistrer au format PDF

Vendredi 20 novembre 2020
3 votes

Commentaires sur le thème du dimanche par Guillaume CAOUS, curé de la Communauté Pastorale St Tugdual de TREGUIER.

Vidéos sur les textes du dimanche

Dimanche 22 novembre :

La fête du Christ Roi

ChristRoi

Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Nous célébrons la royauté du Christ alors que tout pouvoir semble lui échapper en ce monde : la pandémie, la contestation de l’autorité légitime, les difficultés de notre Église dans sa gouvernance et sa lutte contre le péché.

Les lectures nous présentent le Christ comme le juge du monde : la liberté que Dieu a offert à sa créature rend chacun responsable à part entière de notre vie en ce monde, mais la Parole de Dieu nous rappelle que nous aurons à rendre des comptes. Cela ne doit pas nous effrayer au point de nous immobiliser comme l’ouvrier paresseux de la parabole dimanche dernier.

Le Seigneur attend de nous cette capacité de jugement, qu’il a voulue nous donner en partage, pour discerner où veut se réaliser sa royauté aujourd’hui, dans son attention aux plus faibles et aux plus vulnérables : ceux qui sont étrangers, malades ou en prison. Ce jugement prospectif de la situation concrète où nous vivons, en essayant d’être toujours plus vigilant aux personnes vulnérables, doit nous faire envisager le jugement rétrospectif de Dieu comme une chance d’être reconnu comme les véritables enfants du Royaume. Que le Christ règne en nous et nous fasse étendre son règne d’amour jusqu’au jour où il viendra l’inaugurer définitivement, rassembler ses brebis et les introduire comme les bénies de son Père.
Guillaume +

Dimanche 15 novembre :

La parabole des talents

Cinqtalents

Dimanche 8 novembre :

Les vierges sages et les vierges folles

Viergessagesfolles

Nous voilà rassemblés malgré les apparences de la séparation, ce premier dimanche de confinement. Jésus nous offre, pour ce temps si particulier où nous sommes encore empêchés de nous rassembler, la belle parabole des vierges sages et des vierges folles. 5 de chaque, pour un seul homme, comme pour nous dire spécialement ce dimanche, que chacun, dans une attitude commune, nous sommes invités à attendre l’époux. C’est le manque de vigilance des insensées qui empêche la joie des noces pour elles. Les autres ont fait, chacune provision de sagesse. Elles auraient pu déléguer l’une d’entre pour fournir toutes les lampes. Mais non. Le confinement nous rappelle à notre responsabilité personnelle et communautaire. Que ce dimanche confiné permette à chacun de faire provision d’huile pour sa lampe intérieure, dans l’attente de la joie des noces tous ensemble.
Guillaume+