Ce dimanche, nous honorons le Saint Sacrement Enregistrer au format PDF

Mardi 9 juin 2020 — Dernier ajout mercredi 24 juin 2020
5 votes

Pour des raisons sanitaires, la paroisse ne peut pas distribuer les feuilles de messe habituelles. Si nous voulons chanter tous ensemble, voici les textes des cantiques du dimanche 14 juin, fête du Saint-Sacrement
Pour se les remémorer, un lien You Tube est indiqué dans la plupart des cas.

Bon dimanche !

Dimanche 14 juin
Fête du Saint-Sacrement

Ce dimanche, à l’occasion de cette grande fête du Saint-Sacrement que nous appelions autrefois la Fête-Dieu, vous pouvez apporter des branches de buis qui seront bénites au début de la messe, et nous pourrons acclamer ainsi le Christ dans l’Eucharistie, Corps et Sang du Sauveur.

Entrée  : C’est Toi Seigneur le Pain Rompu (D293) C’est toi, Seigneur

R/ C´est toi Seigneur le Pain rompu, Livré pour notre vie. C´est toi, Seigneur, notre unité, Jésus ressuscité.

1 - Jésus, la nuit qu´il fut livré, rompit le pain et dit :
Prenez, mangez : voici mon corps, livré pour l´univers.

3 - Je donnerai gratuitement à ceux qui m´ont cherché,
Et tous les pauvres mangeront, parole du Seigneur.

4 - Je suis le pain qui donne vie : qui croit en moi, vivra ;
Et je le ressusciterai, au jour de mon retour.

Bénédiction des rameaux et aspersion : Peuple de baptisés (p 100) Peuple de baptisés

R/ Peuple de baptisés, marche vers ta lumière : le Christ est ressuscité ! Alléluia ! Alléluia !

1 - Notre Père nous aime avec tendresse
et cet amour est vivant pour les siècles.
Que son peuple le dise à l’univers.
Il rachète et rassemble tous les hommes.

2 - A tous ceux qui marchaient dans la tristesse,
la solitude, la faim, les ténèbres,
le Seigneur a donné son réconfort,
les guidant sur sa route de lumière.

3 - Proclamons la bonté de notre Père,
et les merveilles de Dieu pour les hommes.
Plus de faim, plus de soif et plus de peur :
car sans cesse il nous comble avec largesse.

Gloria  : Daniel Gloria

Psaume : Glorifie le Seigneur Jérusalem, célèbre ton Dieu ô Sion

Séquence  : Lauda Sion Salvatorem, lauda ducem et pastorem (Lourdes) – refrain avant et après la lecture Lauda Sion Salvatorem

Lauda, Sion, Salvatorem, lauda ducem et pastorem, in hymnis et canticis.
Loue, Sion, ton Sauveur, loue ton chef et ton pasteur par des hymnes et des cantiques.

Quantum potes, tantum aude, quia major omni laude nec laudare sufficis.
Autant que tu le peux, tu dois oser, car Il dépasse tes louanges et tu ne pourras jamais trop Le louer.

Laudis thema specialis, Panis vivus et vitalis hodie proponitur.
Le sujet particulier de notre louange, le Pain vivant et vivifiant, c’est cela qui nous est proposé aujourd’hui.

Quem in sacræ mensa cenæ turbæ fratrum duodenæ datum non ambigitur.
Au repas sacré de la Cène, au groupe des douze frères, Il a été clairement donné.

Sit laus plena, sit sonora ; Sit jucunda, sit decora ; mentis jubilatio.
Que notre louange soit pleine, qu’elle soit sonore ; qu’elle soit joyeuse, qu’elle soit belle la jubilation de nos cœurs.

Dies enim solemnis agitur in qua mensæ prima recolitur hujus institutio.
C’est en effet la journée solennelle où nous fêtons de ce banquet divin la première institution.

In hac mensa novi Regis, novum Pascha novæ legis, phase vetus terminat.
A cette table du nouveau Roi, la nouvelle Pâque de la nouvelle loi met fin à la Pâque ancienne.

Vetustatem novitas, umbram fugat veritas, noctem lux eliminat.
L’ordre ancien cède la place au nouveau, la vérité chasse l’ombre, la lumière dissipe la nuit.

Quod in cena Christus gessit, faciendum hoc expressit, in sui memoriam.
Ce que le Christ a fait à la Cène, Il a ordonné de le refaire en mémoire de Lui.

Docti sacris institutis, panem, vinum in salutis consecramus hostiam.
Instruits par ces commandements sacrés, nous consacrons le pain et le vin en victime de salut.

Dogma datur christianis, quod in carnem transit panis et vinum in sanguinem.
C’est un dogme pour les chrétiens que le pain se change en son Corps et le vin en son Sang.

Quod non capis, quod non vides, animosa firmat fides, præter rerum ordinem.
Ce que tu ne comprends pas, ce que tu ne vois pas, la foi vive l’affirme, hors de l’ordre naturel des choses.

Sub diversis speciebus, signis tantum et non rebus, latent res eximiæ.
Sous des espèces différentes, signes seulement et non réalités, se cachent des choses sublimes.

Caro cibus, sanguis potus, manet tamen Christus totus, sub utraque specie.
Sa chair est nourriture, son Sang est breuvage, pourtant le Christ tout entier demeure sous l’une ou l’autre espèce.

A sumente non concisus, non confractus, non divisus, integer accipitur.
Par celui qui le reçoit, il n’est ni coupé ni brisé, ni divisé : Il est reçu tout entier.

Sumit unus, sumunt mille, quantum isti, tantum ille nec sumptus consumitur.
Qu’un seul le reçoive ou mille, celui-là reçoit autant que ceux-ci et l’on s’en nourrit sans le détruire.

Sumunt boni, sumunt mali, sorte tamen inæquali : vitæ vel interitus.
Les bons le reçoivent, les méchants aussi, mais pour un sort bien inégal : pour la vie ou pour la mort.

Mors est malis, vita bonis, vide paris sumptionis quam sit dispar exitus.
Mort pour les méchants, vie pour les bons, vois comme d’une même communion l’effet peut être différent.

Fracto demum sacramento, ne vacilles, sed memento tantum esse sub fragmento quantum toto tegitur.
Quand le Sacrement est rompu ne te laisses pas ébranler, mais souviens-toi qu’il y a autant sous chaque fragment que dans le tout.

Nulla rei fit scissura signi tantum fit fractura ; qua nec status, nec statura signati minuitur.
La réalité n’est pas divisée, le signe seulement est fractionné ; mais ni l’état ni la taille de ce qui est signifié n’est diminué.

Ecce panis angelorum factus cibus viatorum, vere Panis filiorum non mittendis canibus.
Voici le pain des anges devenu l’aliment de ceux qui sont en chemin, vrai Pain des enfants à ne pas jeter aux chiens.

In figuris præsignatur, cum Isaac immolatur, Agnus paschæ deputatur datur manna patribus.
D’avance il est annoncé en figures, lorsqu’Isaac est immolé, l’Agneau pascal, sacrifié la manne, donnée à nos pères.

Bone pastor, Panis vere, Jesu, nostri miserere, Tu nos pasce, nos tuere, Tu nos bona fac videre in terra viventium.
Ô bon Pasteur, notre vrai Pain, Jésus, aie pitié de nous, nourris-nous, protège-nous, fais-nous voir le bonheur dans la terre des vivants.

Tu qui cuncta scis et vales, qui nos pascis hic mortales tuos ibi commensales, Coheredes et sociales Fac sanctorum civium. Amen. Alleluia.
Toi qui sais tout et qui peux tout, Toi qui sur terre nous nourris, fais que, là-haut, invités à ta table, nous soyons les cohéritiers et les compagnons des saints de la cité céleste. Amen. Alléluia.

Alleluia : Chemin neuf Alléluia

Prière universelle : Seigneur nous te prions ! (RHA 4)

Sanctus : Santel Santel, Santel, Santel an Aotroù Doue, Mestr ar bed.
Leun eo gant ho kloar an nenv hag an doar.
Hosanna et barr an Nenvoù !
Benniget an hini a zeu en hano Doue !
Hosanna et barr an Nenvoù !

Anamnèse  : Proclamons le mystère de la foi

Notre Père : récité

Agnus : Lebon AL200

Après la communion  : Tu es là présent livré pour nous (tu fais ta demeure en nous) Tu fais ta demeure en nous

R.Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout-petit, le serviteur.
Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t´abaisses.
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

1.Le pain que nous mangeons, le vin que nous buvons,
C´est ton corps et ton sang,
Tu nous livres ta vie, tu nous ouvres ton cœur,
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

2.Par le don de ta vie, tu désires aujourd´hui
Reposer en nos cœurs,
Brûlé de charité, assoiffé d´être aimé,
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

3.Unis à ton Amour, tu nous veux pour toujours
Ostensoirs du Sauveur,
En notre humanité, tu rejoins l´égaré,
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

(A Tréguier : Salut : Tantum ergo, puis silence) Tantum ergo

Tantum ergo Sacramentum
Veneremur cernui :
Et antiquum documentum novo cedat ritui :
Praestet fides supplementum sensuum defectui.

Genitori, Genitoque laus et iubilatio,
Salus, honor, virtus quoque sit et benedictio :
Procedenti ab utroque
Compar sit laudatio. Amen.

Sortie : Pain rompu (D284) Paim rompu

R/ Pain rompu pour un monde nouveau gloire à toi, Jésus Christ ;
pain de Dieu, viens ouvrir nos tombeaux, fais-nous vivre de l’ Esprit !

1 - Tu as donné ton corps pour la vie du monde.
Tu as offert ta mort pour la paix du monde.

3 - Ton corps est un levain de vie éternelle.
Tu sèmes dans nos mains ta Bonne Nouvelle.

Prière universelle R/ Seigneur nous te prions !

  • Tu es le pain des anges : Donne aux prêtres de vivre de ce qu’ils célèbrent
  • Tu es le pain de vie : Donne à tous les malades, à tous ceux qui les soignent et les accompagnent de trouver en toi la nourriture qui fortifie.
  • Tu es le pain des forts : Donne à toutes les personnes humiliées la consolation dans l’épreuve et obtiens-leur d’être rétablies dans la dignité.
  • Tu es l’offrande parfaite : Accorde aux enfants, spécialement ceux qui devaient communier aujourd’hui pour la première fois, de grandir dans ton amour et sous ton regard.

Pour imprimer :

MESSE DU DIMANCHE 14 JUIN 2020 -  Word - 19.9 ko
MESSE DU DIMANCHE 14 JUIN 2020