350 ans ! ça se fête au séminaire de Bretagne Enregistrer au format PDF

Samedi 29 février 2020
1 vote

Six ans de séminaire c’est déjà long… mais alors, 350 ??? Eh oui, le 8 mars prochain, nous fêterons très exactement les 350 ans de la fondation du séminaire de Rennes.

Pourquoi mettre en relief cet anniversaire ?

D’abord parce que le séminaire a été fondé par un saint, Jean Eudes. Un grand saint, brûlé de l’amour de Jésus et rayonnant la douceur de cet amour qui remplissait le cœur de Marie. Un contemplatif cherchant inlassablement comment soulager les souffrances de ses contemporains, leur annoncer le Salut, raviver en eux l’appel à la sainteté du baptême.

Ensuite parce que le séminaire de Rennes a été fondé dans la longue mission que Jean Eudes fit à Rennes, du 1er décembre 1669 au 13 avril 1670. Jean Eudes n’en était pas à sa première : il a mené plus de 90 missions en Normandie et en Bretagne. Cette année-là, avec d’autres prêtres, Jean Eudes parcourut tout Rennes, prêchant et confessant du matin au soir.

Comme à Caen, où il a baptisé « La mission » le séminaire qu’il a fondé, il voulut prolonger les effets de la mission de Rennes, en fondant un séminaire diocésain. Ainsi pourront être préparés des prêtres qui soient des missionnaires et participent à la réforme de l’Eglise voulue par le Concile de Trente (1542-1563) que l’on mettait alors en application.

C’est ainsi que fut fondé le séminaire de Rennes.

En 2020, il prépare des prêtres missionnaires pour le monde contemporain, dans l’Eglise qui continue à mettre en œuvre le renouveau inauguré par le concile Vatican II.

Jean Eudes voulait que le prêtre soit « une image vive de Jésus Christ en ce monde, et de Jésus Christ veillant, priant, prêchant, catéchisant, travaillant, suant, pleurant, allant de ville en ville et de village en village, souffrant, agonisant, mourant et se sacrifiant soi-même pour le salut de toutes les âmes créées à son image et semblance. »

Au séminaire de Rennes depuis 350 ans, formateurs et séminaristes ne cherchent au fond qu’une chose essentielle : rencontrer le Christ Jésus, se mettre à sa suite jour après jour, pour l’annoncer en paroles mais surtout en actes et par le rayonnement de l’amour de charité.

P. Pierre de Cointet
Recteur du Séminaire Saint Yves de Rennes