Topo n°6 : Les laïcs appelés à un chemin de sainteté

lundi 16 septembre 2013
par  Daniel Giacobi
popularité : 7%

Introduction


Nous voilà à la 8e étape du parcours de l’Année de la Foi. Ce soir nous allons tourner notre regard vers la place des laïcs dans l’église à la lumière en particulier de deux textes de Vatican II :

1°) la constitution dogmatique « l’Eglise » qui nous est maintenant familière et qui commence par les mots « Le Christ est la lumière des peuples  » en latin : «  Lumen Gentium  » - elle est dogmatique car elle nous enseigne sur les vérités de foi - ; et

2°) le Décret sur « l’Apostolat des laïcs  » - « de Apostolatu laicorum  » - promulgué le 18 novembre 1965 lors de la 4e session du Concile.

Lumen Gentium au N°31 donne une définition : « Sous le nom de laïcs, on entend ici tous les fidèles, en dehors des membres de l’ordre sacré et de l’état religieux… qui, étant incorporés au Christ par le baptême, intégrés au Peuple de Dieu, et participants à leur manière de la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ, exercent pour leur part, dans l’Église et le monde, la mission qui est celle de tout le peuple chrétien…La vocation propre des laïcs consiste à chercher le règne de Dieu à travers la gérance des choses temporelles qu’ils ordonnent selon Dieu. Ils vivent au milieu du siècle, c’est-à-dire engagés dans tous les divers devoirs et travaux du monde, dans les conditions ordinaires de la vie familiale et sociale dont leur existence est comme tissée…. À cette place, ils sont appelés par Dieu pour travailler comme du dedans à la sanctification du monde, à la façon d’un ferment, en exerçant leurs propres charges sous la conduite de l’esprit évangélique, et pour manifester le Christ aux autres avant tout par le témoignage de leur vie, rayonnant de foi, d’espérance et de charité. »

Décret sur les laïcs N°1 « En Notre temps …l’augmentation constante de la population, le progrès des sciences et techniques, la solidarité plus étroite entre les hommes ont élargi à l’infini le champ de l’apostolat des laïcs, en grande partie ouvert à eux seuls… Il devient d’autant plus urgent que s’est affirmée l’autonomie de nombreux secteurs de la vie humaine, entraînant parfois un certain délaissement de l’ordre moral et religieux, au grand péril de la vie chrétienne. »
Le Pape François disait aux journalistes le 16 mars : «  Le Christ est le Pasteur de l’Église mais sa présence dans l’histoire passe par la liberté des hommes.. l’Église existe pour communiquer ceci : la Vérité, la Bonté et la Beauté « en personne  ».

A notre cœur monte la parole de saint Paul dans sa Lettre aux Colossiens chapitre 3 aux versets 17 et 23 : « Et quoi que vous puissiez dire ou faire, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus, rendant par lui grâces au Dieu Père ! Quel que soit votre travail, faites-le avec âme, comme pour le Seigneur et non pour des hommes, sachant que le Seigneur vous récompensera en vous faisant ses héritiers. C’est le Seigneur Christ que vous servez…  »

Première proposition spirituelle pour le mois à venir : faisons nos activités quotidiennes comme pour le Christ sous le regard de l’Esprit Saint.

Nous approcherons cette réalité du laïcat sous trois angles :
1- Les laïcs sont membres à part entière du peuple de Dieu,
2- Les laïcs s’engagent dans le monde.
3- Les laïcs s’engagent dans l’Église.

1er point - Les laïcs sont membres à part entière du peuple de Dieu,

1.1 - Lumen Gentium au N°9 : «  le bon vouloir de Dieu a été que les hommes ne reçoivent pas la sanctification et le salut séparément, hors de tout lien mutuel ; il a voulu en faire un peuple qui le connaîtrait selon la vérité et le servirait dans la sainteté. »…Ce peuple messianique a pour chef le Christ, « livré pour nos péchés, ressuscité pour notre justification » (Rm 4, 25) … Le statut de ce peuple, c’est la dignité et la liberté des fils de Dieu, au cœur de qui, comme dans un temple, habite l’Esprit Saint. Sa loi, c’est le commandement nouveau d’aimer comme le Christ lui-même nous a aimés (Jn 13, 34). Sa destinée enfin, c’est le Royaume de Dieu…  »

Ceux qui croient au Christ sont « re-nés … de l’eau et de l’Esprit Saint (Jn 3, 5-6), ceux-là constituent « une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple que Dieu s’est acquis… C’est pourquoi ce peuple messianique, bien qu’il…garde souvent les apparences d’un petit troupeau, constitue cependant pour tout l’ensemble du genre humain le germe le plus sûr d’unité, d’espérance et de salut… au monde entier il est envoyé comme lumière du monde et sel de la terre (Mt 5, 13-16). »

Au N°10 « Le Christ Seigneur… a fait du peuple nouveau « un Royaume, des prêtres pour son Dieu et Père » (Ap 1, 6 ; 5, 9-10). Les baptisés par … l’onction du Saint-Esprit, sont consacrés pour être une demeure spirituelle et un sacerdoce saint, … C’est pourquoi tous les disciples du Christ, persévérant dans la prière et la louange de Dieu (Ac 2, 42-47), doivent s’offrir en hosties vivantes, saintes, agréables à Dieu (Rm 12, 1), porter témoignage du Christ sur toute la surface de la terre, et …de l’espérance qui est en eux d’une vie éternelle (1 P 3, 15). »

Cela peut nous paraître bien difficile mais devient possible par la force que nous donnent les sacrements. Le décret sur les laïcs présente au N°4 la spiritualité des laïcs «  vie d’intime union avec le Christ dans l’Eglise alimentée par la participation active à la Sainte Liturgie et la méditation de la Parole de Dieu…Elle doit revêtir des caractéristiques particulières suivant les conditions de vie de chacun : vie conjugale et familiale, célibat et veuvage, état de maladie, activité professionnelle et sociale. Chacun doit développer les qualités et dons reçus adaptés à ses conditions de vie et se servir des dons personnels de l’Esprit Saint. La Bienheureuse Vierge Marie, Reine des Apôtres, est l’exemple parfait de cette vie spirituelle et apostolique. »

Lumen Gentium au N°12 : « Le Peuple saint de Dieu participe aussi de la fonction prophétique du Christ ; il répand son vivant témoignage avant tout par une vie de foi et de charité, il offre à Dieu un sacrifice de louange ». L’Esprit Saint « distribue aussi parmi les fidèles de tous ordres ses dons… » (1 Co 12, 11), ces grâces spéciales, ces charismes, rendent apte et disponible pour assumer les diverses charges et offices utiles …au développement de l’Église, » (1 Co 12, 7). et au N°13 : « Tous les fidèles, en effet, dispersés à travers le monde, sont, dans l’Esprit Saint, en communion avec les autres.. Ce caractère d’universalité brille sur le Peuple de Dieu… »

Enfin tous les fidèles sont rois car comme le Christ ils sont en tenue de service .
Au N°36 « le Seigneur désire étendre son règne avec le concours des fidèles laïcs ; ce règne qui est règne de vérité et de vie, de sainteté, de justice, d’amour et de paix. »

1.2. Lumen Gentium au N°32 insiste sur la dignité des laïcs comme membres du Peuple de Dieu «  choisi par Lui …Il n’y a donc, dans le Christ et dans l’Église, aucune inégalité qui viendrait de la race ou de la nation, de la condition sociale ou du sexe, car « il n’y a ni Juif ni Grec, il y a ni esclave ni homme libre, ni homme ni femme, vous n’êtes tous qu’un dans le Christ Jésus » (Ga 3 ; 28 grec ; Col 3, 11).

Le Bienheureux Jean-Paul II dans un Motu proprio « Spes aedificandi » insiste : « l’Église n’a pas manqué, depuis ses origines, de reconnaître le rôle et la mission de la femme…le rôle joué par la sainteté s’est révélé décisif. Une incitation constante a été offerte par l’image de Marie, « femme idéale », Mère du Christ et de l’Église. Mais également le courage des martyres…le témoignage des femmes engagées de manière radicale dans la vie ascétique, le dévouement quotidien de nombreuses épouses et mères dans l’« Église au foyer » qu’est la famille ; les charismes de tant de mystiques qui ont contribué à l’approfondissement théologique.. »

Lumen Gentium N°32 Saint Augustin a ces très belles paroles : «  pour vous, je suis évêque ; avec vous je suis chrétien . »

Aussi Décret sur les laïcs N°1 « Le Saint Concile dans sa volonté de rendre plus intense l’activité apostolique du peuple de Dieu se tourne avec une grande attention vers les chrétiens laïcs dont …le rôle est absolument nécessaire dans la mission de l’Eglise. L’Apostolat des laïcs …est une conséquence de leur vocation chrétienne. »

Gaudium et Spes au N°11 « Mû par la foi, se sachant conduit par l’Esprit du Seigneur qui remplit l’univers, le Peuple de Dieu s’efforce de discerner dans les événements, les exigences et les requêtes de notre temps, auxquels il participe avec les autres hommes, quels sont les signes véritables de la présence ou du dessein de Dieu. »

Décret sur les laïcs N°2-3 « L’Eglise est faite pour étendre le règne du Christ à toute la terre…On appelle apostolat toute activité du Corps Mystique qui tend vers ce but : … en effet, la vocation chrétienne est aussi, par nature, vocation à l’apostolat… Il y a dans l’Eglise diversité de ministères, mais unité de mission… Les laïcs tiennent de leur union même avec le Christ Chef le devoir et le droit d’être apôtres…L’apostolat se vit dans la foi, l’espérance et la charité que le Saint-Esprit répand dans les cœurs de tous les membres de l’Église. Pour l’exercice de cet apostolat, le Saint-Esprit.. accorde aux fidèles des dons particuliers… »

2nd point - Les laïcs s’engagent dans le monde.


Le C.E.C. N°2442 est clair : « Il n’appartient pas aux pasteurs de l’Église d’intervenir directement dans la construction politique et dans l’organisation de la vie sociale. Cette tâche fait partie de la vocation des fidèles laïcs, agissant de leur propre initiative avec leurs concitoyens…Il revient aux fidèles laïcs « d’animer les réalités temporelles avec un zèle chrétien et de s’y conduire en artisans de paix et de justice » »
Car rappelle Gaudium et Spes au N°34 « Pour les croyants, une chose est certaine … l’activité humaine, individuelle et collective, ce gigantesque effort …correspond au dessein de Dieu… Cet enseignement vaut pour les activités les plus quotidiennes.  »

Un mystique Français du 17e siècle, le Frère Laurent de la Résurrection, cuisinier dans son Carmel, a laissé quelques lettres et quelques entretiens dans lesquels il nous explique le secret de son bonheur : vivre en présence de Dieu et tout faire par amour pour lui. « La pratique –dit-il- la plus sainte, la plus commune et la plus nécessaire en la vie spirituelle est la présence de Dieu : C´est se plaire et s´accoutumer en sa divine compagnie, parlant humblement et s´entretenant amoureusement avec lui à tous moments… Il n´est pas nécessaire d´être toujours à l´église pour être avec Dieu ; nous pouvons faire de notre cœur un oratoire dans lequel nous nous retirons de temps en temps pour nous y entretenir avec lui, doucement, humblement et amoureusement. Tout le monde est capable de ces entretiens familiers avec Dieu, les uns plus, les autres moins : il sait ce que nous pouvons. Commençons ; peut-être n´attend-il de nous qu´une généreuse résolution… Dieu ne nous demande pas grand chose : une petite pensée de temps en temps, une petite adoration.…Pendant vos repas et vos entretiens, élevez quelquefois vers lui votre cœur : le moindre souvenir lui sera toujours fort agréable. Il ne faut pas pour cela crier bien haut, il est plus près de nous que nous ne pensons. Accoutumez-vous donc peu à peu à l´adorer de la sorte, à lui demander sa grâce, à lui offrir votre cœur de temps en temps pendant la journée, parmi vos ouvrages, à tout moment si vous le pouvez, faites-le dans la foi, avec amour et humilité  »

Frère Laurent explique qu´au début, cette attention à la présence de Dieu demande un effort : « Il faut une grande fidélité à la pratique de cette présence et au regard intérieur de Dieu en soi » puis il donne ce conseil : « ceux qui commencent cette pratique il faut formuler intérieurement quelques paroles, comme : « Mon Dieu, je suis tout à toi ! », « Dieu d´amour, je t´aime de tout mon cœur !  »


Son biographe raconte que Frère Laurent, cuisinier abattait du travail pour deux et qu’ « on ne le voyait jamais agir avec empressement, mais il donnait à chaque chose le temps qu´il lui fallait, travaillant sans lenteur et sans précipitation, demeurant dans une même égalité d´esprit et dans une paix inaltérable.  » Frère Laurent explique qu´avant un travail il disait à Dieu : «  Mon Seigneur, travaillez avec moi , recevez mes œuvres. » Puis il reprenait son travail en continuant à parler familièrement avec Dieu. A la fin il examinait de quelle manière il avait travaillé. S´il trouvait des bonnes choses, il remerciait Dieu. S´il remarquait des fautes, il demandait pardon. Que de temps nous pourrions passer aux côtés de Jésus, en voiture, en épluchant des pommes de terre, en veillant un malade. Frère Laurent nous dit : «  Notre sainteté ne consiste pas à changer d´occupation, mais à faire pour Dieu ce qu’habituellement nous aurions fait pour nous-mêmes.  »

Comme je l’ai montré dans le dernier topo sur l’Église dans le monde cela concerne tous les domaines de vie des hommes. Selon le Décret sur les laïcs au N°7 « Tout ce qui compose l’ordre temporel : les biens de la vie et de la famille, la culture, les réalités économiques, les métiers et les professions, les institutions de la communauté politique, les relations internationales… Les laïcs doivent assumer comme leur tâche propre le renouvellement de l’ordre temporel, éclairés par la lumière de l’Evangile, conduits par l’Esprit , entraînés par la charité chrétienne.. » Et au N°8 « Tout apostolat trouve dans la charité son origine et sa force, mais certaines œuvres sont par nature aptes à devenir une expression particulièrement parlante de cette charité. – pensez à DIAKONIA 2013 - Jésus assumant la nature humaine, c’est toute l’humanité qu’il s’est unie par une solidarité surnaturelle qui en fait une seule famille ; il a fait de la charité le signe de ses disciples. »

Le Pape François disait le 16 mars aux journalistes «  À l’élection, j’avais à côté de moi l’Archevêque émérite de Sao Paulo … un grand ami ! Quand … l’applaudissement habituel a eu lieu parce que le Pape a été élu. Il m’a serré dans ses bras, il m’a embrassé et m’a dit : « N’oublie pas les pauvres ! » Et cette parole est entrée en moi : les pauvres, les pauvres…aussitôt, j’ai pensé à François d’Assise.  »

2e proposition spirituelle : Je demande à l’Esprit Saint comment dans le mois qui vient je peux me mettre au service d’un pauvre ? Je prie pour lui.
  • Quels sont les champs de l’apostolat des laïcs ?

Décret sur les laïcs N°9 à 14 « Les laïcs exercent leur apostolat multiforme dans le monde. La paroisse offre un exemple remarquable d’apostolat communautaire.
La famille : Les époux chrétiens sont l’un pour l’autre, pour leurs enfants et les autres membres de leur famille, les coopérateurs de la grâce et les témoins de la foi.

Les jeunes : Les jeunes représentent dans la société moderne une force de grande importance.
Le milieu social : L’apostolat dans le milieu social s’efforce de pénétrer d’esprit chrétien la mentalité et les mœurs, les lois et les structures de la communauté où chacun vit.
Immense est aussi le champ d’apostolat, sur le plan national et international, où les laïcs surtout sont les intendants de la Sagesse chrétienne. »

  • Quels sont les modes de l’apostolat des laïcs ?

Décret sur les laïcs N°15-28. « Les laïcs peuvent exercer leur action apostolique soit individuellement, soit groupés en communautés ou associations. Il appartient à la Hiérarchie de favoriser l’apostolat des laïcs, de lui donner principes et assistance spirituelle. L’apostolat ne peut atteindre une pleine efficacité que grâce à une formation à la fois différenciée et complète.  »

Gaudium et Spes au N°43 précise «  l’aide que l’Église, par les chrétiens, cherche à apporter à l’activité humaine. Le Concile exhorte les chrétiens, citoyens de l’une et de l’autre cité, à remplir avec zèle et fidélité leurs tâches terrestres, en se laissant conduire par l’esprit de l’Évangile. »

Décret sur les laïcs N°6 « Les laïcs ont d’innombrables occasions d’exercer l’apostolat d’évangélisation et de sanctification. Le témoignage même de la vie chrétienne et les œuvres accomplies dans un esprit surnaturel sont puissants pour attirer les hommes à la foi et à Dieu. »

Lumen Gentium N° 36 « …à travers les travaux temporels des fidèles.. le monde s’imprègne de l’Esprit du Christ dans la justice, la charité et la paix … Le Christ ainsi, à travers les membres de l’Église, éclairera la société humaine tout entière. »
N°33 « Ainsi, tout laïc, en vertu des dons qui lui ont été faits, constitue un témoin et en même temps un instrument vivant de la mission de l’Église elle-même.  »
N°34 « C’est ainsi que les laïcs consacrent à Dieu le monde rendant partout à Dieu par la sainteté de leur vie un culte d’adoration. »

Lumen Gentium N°35. « Le Christ…accomplit sa fonction prophétique jusqu’à la pleine manifestation de la gloire, non seulement par la hiérarchie qui enseigne en son nom … mais aussi par les laïcs dont il fait pour cela des témoins en les pourvoyant du sens de la foi et de la grâce de la parole (Ac 2, 17-18 ; Ap 19, 10), afin que brille dans la vie quotidienne, familiale et sociale, la vertu de l’Évangile…Cette espérance, ils ne doivent pas la cacher dans le secret de leur cœur, mais l’exprimer aussi à travers les structures de la vie du siècle par un effort continu de conversion, en luttant « contre les souverains de ce monde de ténèbres, contre les esprits du mal » (Ep 6, 12).

Mgr Moutel a récemment condamné «  le législateur qui est allé trop loin et a pris le risque de diviser la société et de toucher à des réalités fondamentales de la vie humaine : l’identité sexuelle qui structure profondément la société et constitue un « donné » de la personne humaine, les enfants qui sont le fruit de l’amour d’un homme et d’une femme. » C’est dit-il « Le temps du témoignage et S’il y a une résistance légitime vis-à-vis de lois que notre conscience réprouve, nous la vivrons avec la force intérieure qui nous aidera à discerner ce qui est juste, dans …un engagement renouvelé à servir le bien commun. Pour des chrétiens, la résistance ne doit jamais être celle de la violence et du mépris. Pour autant, nous n’avons pas à rougir de nos convictions ni à craindre le dialogue et le travail de la raison qui nous aideront à les approfondir. Je souhaite que nous entrions dans cette nouvelle période avec la volonté de servir la société, et surtout ses membres les plus fragiles, en témoignant de l’Evangile de l’amour et de la miséricorde. »

Lumen Gentium N°36 « Que les laïcs, en outre, unissent leurs forces pour apporter aux institutions et aux conditions de vie dans le monde, quand elles provoquent au péché, les assainissements convenables, pour qu’elles deviennent toutes conformes aux règles de la justice et favorisent l’exercice des vertus au lieu d’y faire obstacle. »

Gaudium et Spes N° 76 «  il est juste que l’Église puisse partout et toujours prêcher la foi avec une authentique liberté, enseigner sa doctrine sociale, accomplir sans entraves sa mission parmi les hommes, porter un jugement moral, même en des matières qui touchent le domaine politique, quand les droits fondamentaux de la personne ou le salut des âmes l’exigent…Par son attachement et sa fidélité à l’Évangile… l’Église… renforce la paix entre les hommes pour la gloire de Dieu . »

3e point - Les laïcs s’engagent dans l’Église.


Décret sur les laïcs N°22 « Sont dignes d’une estime et d’un respect particuliers dans l’Eglise les laïcs célibataires ou mariés qui … mettent leur personne, leur compétence professionnelle au service des institutions et de leurs activités… Les pasteurs accueilleront ces laïcs avec joie et avec reconnaissance.  »
Lumen Gentium N°37 précise la Relation des laïcs avec la hiérarchie. Ils en reçoivent «  les secours de la Parole de Dieu et des sacrements » et doivent « l’obéissance chrétienne à ce que les pasteurs sacrés représentant le Christ décident au nom de leur magistère et de leur autorité dans l’Église.. » « Les pasteurs, de leur côté, doivent reconnaître et promouvoir la dignité et la responsabilité des laïcs dans l’Église ; ayant volontiers recours à la prudence de leurs conseils, leur remettant avec confiance des charges au service de l’Église, leur laissant liberté et marge d’action … par là s’affirme chez les laïcs le sens de leurs responsabilités propres et leur ardeur s’entretient… l’Église pourra ainsi remplir … plus efficacement sa mission. »
Le C.E.C. N° 903 précise «  Les laïcs, s’ils ont les qualités requises, peuvent être admis de manière stable aux ministères de lecteurs et d’acolyte … « Là où le besoin de l’Église le demande par défaut de ministres, les laïcs peuvent … suppléer à certaines de leurs fonctions… N°911 « Dans l’Église, » les fidèles laïcs peuvent coopérer selon le droit à l’exercice du pouvoir de gouvernement " Ainsi de leur présence dans les Conseils particuliers, les Synodes diocésains, les Conseils pastoraux et Conseils des affaires économiques ; la participation aux tribunaux ecclésiastiques ..  »

Lumen Gentium N°33 « les laïcs peuvent, de diverses manières, être appelés à coopérer plus immédiatement avec l’apostolat de la hiérarchie , à la façon de ces hommes et de ces femmes qui étaient des auxiliaires de l’apôtre Paul dans l’Évangile.. »

C.E.C. N°1256 « En cas de nécessité, toute personne, même non baptisée, ayant l’intention requise, peut baptiser, en appliquant la formule baptismale trinitaire …  »

Ste Liturgie N° 48 « Aussi l’Eglise se soucie-t-elle d’obtenir que les fidèles n’assistent pas au mystère de la foi comme des spectateurs étrangers et muets, mais que, le comprenant bien dans ses rites et ses prières, ils participent consciemment, pieusement et activement à l’action sacrée.. »

C.E.C. 1671 « Parmi les sacramentaux figurent d’abord les bénédictions (de personnes, de la table, d’objets, de lieux). Toute bénédiction est louange de Dieu et prière pour obtenir ses dons. » Certaines de ces bénédictions sont faites par les laïcs.


Troisième proposition spirituelle : je décide de mettre en place la bénédiction ou de la table ou si je la fais, d’y mettre plus de ferveur.

Ste Liturgie N°100 « On recommande aux laïcs eux-mêmes la récitation de l’office divin, soit avec les prêtres, soit lorsqu’ils sont réunis entre eux, voire individuellement.  »

C.E.C. N°1175 « La Liturgie des Heures est destinée à devenir la prière de tout le Peuple de Dieu. En elle, le Christ lui-même » continue à exercer sa fonction sacerdotale par son Église « (SC 83) ; chacun y participe selon sa place propre dans l’Église et les circonstances de sa vie … tous les fidèles selon leurs possibilités. »

En fait tout laïc participe à «  La vocation universelle à la sainteté dans l’Église »,
c’est le chapitre 5 de Lumen Gentium N°39 «  Aussi dans l’Église, tous, qu’ils appartiennent à la hiérarchie ou qu’ils soient régis par elle, sont appelés à la sainteté selon la parole de l’apôtre : « Oui, ce que Dieu veut c’est votre sanctification  » (1 Th 4, 3 ; cf. Ep 1, 4).
N°41 « À travers les formes diverses de vie et les charges différentes, il n’y a qu’une seule sainteté cultivée par tous ceux que conduit l’Esprit de Dieu et … tous ceux qui croient au Christ iront en se sanctifiant toujours plus dans les conditions, les charges et les circonstances qui sont celles de leur vie et grâce à elles… »

Conclusion

Lumen Gentium N°38 « Chacun des laïcs doit devant le monde être le témoin de la résurrection et de la vie du Seigneur Jésus et signe du Dieu vivant. »
N°42 « Mais pour que la charité, comme un bon grain, croisse dans l’âme et fructifie, chaque fidèle doit s’ouvrir volontiers à la Parole de Dieu et, avec l’aide de sa grâce, mettre en œuvre sa volonté, participer fréquemment aux sacrements, surtout à l’Eucharistie, et aux actions sacrées, s’appliquer avec persévérance à la prière…au service actif de ses frères et à l’exercice de toutes les vertus. .. C’est donc la charité envers Dieu et envers le prochain qui marque le véritable disciple du Christ. »

Benoît XVI le 30 novembre 2012 concluait la visite ad limina des 35 évêques des cinq provinces du Sud-Est notamment par ces mots : « Les signes de vitalité et l’engagement des fidèles laïcs dans la société française sont une réalité encourageante. ». Ils sont « protagonistes dans la vie de l’Église et sa mission d’évangélisation  », et «  sont le visage du monde dans l’Église et en même temps le visage de l’Église dans le monde  ». Pour autant, ajoutait-il « l’Église en Europe et en France ne peut rester indifférente face à la diminution des vocations et des ordinations sacerdotales »…« il est urgent de mobiliser toutes les énergies disponibles, pour que les jeunes puissent écouter la voix du Seigneur ».

2e Siècle. Extraits de la Lettre à Diognète «  Tu veux donc savoir, illustre Diognète, quelle est la religion des chrétiens… Les Chrétiens ne sont distingués du reste des hommes ni par leurs pays, ni par leur langage, ni par leur manière de vivre ; ils n’ont pas d’autres villes que les vôtres, d’autre langage que celui que vous parlez ; rien de singulier dans leurs habitudes… Répandus, selon qu’il a plu à la Providence, dans des villes grecques ou barbares, ils se conforment, pour le vêtement, pour la nourriture, pour la manière de vivre, aux usages qu’ils trouvent établis ; mais ils placent sous les yeux de tous l’étonnant spectacle de leur vie toute angélique et à peine croyable… Pour tout dire, en un mot, les chrétiens sont dans le monde ce que l’âme est dans le corps : l’âme est répandue dans toutes les parties du corps ; les chrétiens sont dans toutes les parties de la Terre ; l’âme habite le corps sans être du corps, les chrétiens sont dans le monde sans être du monde. »

Prions :

Dans le décret sur l’Apostolat des laïcs « Le Saint Concile adjure avec force, au nom du Seigneur, tous les laïcs de répondre avec élan et générosité à l’appel du Christ qui, en ce moment même, les invite avec plus d’insistance à l’impulsion de l’Esprit Saint. Que les jeunes réalisent bien que cet appel s’adresse très particulièrement à eux, qu’ils le reçoivent avec joie et de grand cœur. C’est le Seigneur Lui-même qui, par le Concile, presse à nouveau tous les laïcs de s’unir plus intimement à Lui de jour en jour, et de s’associer à Sa mission de Sauveur ; Il les envoie encore une fois en toute ville et en tout lieu où Il doit aller Lui-même. »

Jean 6 « Ils lui dirent alors : «  Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? »Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »  »

Actes 2 « D’entendre cela, ils eurent le cœur transpercé, et ils dirent à Pierre et aux apôtres : « Frères, que devons nous faire ?  » Pierre leur répondit : " Repentez-vous, et que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus Christ pour la rémission de ses péchés, et vous recevrez alors le don du Saint Esprit.
Car c’est pour vous qu’est la promesse, ainsi que pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.
"

Pape François 14 avril Basilique St Paul : l’Évangile doit être annoncé et témoigné. Chacun de nous devrait se demander : Comment moi, je témoigne du Christ par ma foi ? Ai-je le courage de Pierre et des autres apôtres de penser, de choisir et de vivre en chrétien, dans l’obéissance à Dieu ?



ADORATION : Pape François 14 avril Basilique St Paul :

Le pape François, dans son style si concret qui nous devient familier, le 14 avril 2013, posait cette question : «  Que veut dire alors adorer Dieu ? Cela signifie apprendre à rester avec Lui, à nous arrêter pour dialoguer avec Lui, en sentant que Sa présence est la plus vraie, la meilleure, la plus importante de toutes… Adorer le Seigneur veut dire affirmer, croire que Lui seul guide vraiment notre vie …. »

Feuille d'accompagnement n° 8 -  PDF - 86.6 ko
Feuille d’accompagnement n° 8

image Jésus
Bannière denier

Facebook

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 14 juillet 2017

Publication

289 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
143 Auteurs

Visites

58 aujourd’hui
101 hier
191143 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés